Actualité paie

Le fiasco de l’administration française avec la DSN Phase 3

18 janvier 2017 par Adrien Coûteaux - Lecture 2 min.
DSN phase 3

C’est de plus en plus évident, la mise en place et le démarrage de la DSN Phase 3 (généralisation de la déclaration pour toutes les sociétés et toutes les caisses) est un échec en France.

Les éditeurs ont des difficultés à adapter leurs logiciels, les divers organismes sociaux ne sont pas tous prêts à recevoir et traiter des DSN, les entreprises n’ont pas compris le fonctionnement et les nouvelles règles de traitement, les informations officielles se font rares… en bref un fiasco dont les conséquences seront importantes en termes de coûts et d’énergie pour les entreprises.

DÉMARRAGE DE LA DSN PHASE 3 : UNE TOLÉRANCE ACCEPTÉE JUSQU’EN AVRIL 2017

L’objectif de simplifier les déclarations sociales en France est loin d’être atteint et la complexité n’a jamais été aussi importante. En témoignent les dernières informations du site officiel DSN info* qui vont à l’encontre des décrets publiés:

  • Les dépôts DSN Phase 3 de janvier 2017 pourront être repoussés jusqu’au 15 avril;
  • Les DSN Phase 2 seront finalement tolérées  pendant plusieurs mois en 2017;
  • Les démarrages en DSN des entreprises pourront être repoussés jusqu’au 15 avril;
  • Il n’y aura pas de pénalités appliquées pour les retards;
  • L’utilisation des DUCS sera toujours fonctionnelle;
  • Les DSN en retard pourront être utilisées par les organismes de manière rétroactive;
  • Les DSN Phase 3 incomplètes seront acceptées et devront être complétées par des DUCS.

Rajoutons à cette liste que le fonctionnement des organismes une fois éligibles variera d’une caisse à l’autre (périodicités, modalités de paiement, échéances), tout cela dans une même déclaration.

Nous arrivons donc dans une situation chaotique avec un fonctionnement totalement hétérogène.

Malgré les nombreux appels au secours du Conseil de l’Ordre des Experts Comptables et autres professionnels, l’administration n’a pas su modifier son approche de la DSN.

Ces informations de dernière minute démontrent bien les très mauvaises préparation et organisation de ce chantier national arrivé au pied du mur, qui seront lourdes de conséquences.

Malgré ces difficultés, Rue de la Paye  est en capacité de transmettre les DSN Phase 3 et se présente comme une solution de simplification face à une administration éloignée de la réalité et des services opérationnels.

* information du 16 janvier 2017

Tags:

Sur le même sujet

RGPD
Actualité paie
RGPD : conformité et obligations 24 novembre 2022

Depuis son entrée en vigueur en 2018, le Règlement Général sur la Protection des Données a demandé aux entreprises de s’adapter afin de prouver le consentement des internautes avec lesquels elles interagissent (cette adaptation visant principalement les « cookies » et les traceurs publicitaires). Comment s’assurer de la conformité de son entreprise au RGPD ? Réponse dans […]

cdi intérimaire
Actualité paie
Tout comprendre sur le CDI intérimaire (CDII) 22 novembre 2022

Dans le cadre de la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, le CDI intérimaire (CDII) a été enfin reconnu et adopté par l’Assemblée Nationale en date de 25 juillet 2018. Dorénavant, ce type de contrat de travail permet de garantir la sécurité d’emploi des salariés intérimaires tout en contribuant à l’emploi durable. […]

Prime Macron : prolongement en 2021
Actualité paie
Prime Macron et Prime de Partage de la Valeur 15 novembre 2022

Versée depuis 2019, la prime Macron permet au entreprises de soutenir et remercier leurs salariés pour leur investissement tout au long de l’année. En 2020, elle a également été un moyen de reconnaissance pour les efforts de ceux qui ont continué de travailler pendant la crise sanitaire. Reconduite en 2021, cette prime exceptionnelle pour le […]

FacebookTwitterLinkedInEmail