Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Conseils RH

Passage à la DSN : informer les salariés

10 juin 2016 par Lavinia Burcea - Lecture 3 min.

La Déclaration Sociale Nominative (DSN) va remplacer progressivement toutes les déclarations sociales. Les prochaines échéances de bascule obligatoire ont été fixées pour juillet 2016 et janvier 2017. Le nouveau système déclaratif reprend des informations personnelles relatives aux salariés. Les employeurs sont donc obligés de les informer du passage à la DSN. Quels informations à transmettre et comment organiser cette démarche?

 

DSN : MODALITÉS D’INFORMATION DES SALARIÉS

DSN-informer-ses-salariésLa DSN repensent des envois mensuels et dématérialisés des données individuelles des salariés, automatisées par le logiciel de paie, à l’issue de la paie. La transmission des informations salariées est ainsi fluidisée et sécurisée, qu’il s’agisse du contrat de travail, du bulletin de paie ou encore du bordereau de cotisations.

Lors du passage à la DSN, les employeurs doivent en informer leurs salariés. Ils doivent être informés aussi sur les données accessibles dans le cadre du dispositif DSN, ainsi que sur leur droit d’accès aux données déclarées et de rectification de celles-ci (Décret n° 2013-266 du 28 mars 2013).

Ce décret n’apporte pas des précisions sur les modalités d’information des salariés. En revanche, par un délibération datant du 15 novembre 2012, la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) souligne la nécessité que « les salariés soient clairement informés, de manière systématique et individuelle, notamment via l’envoi d’une information écrite individuelle, par courriel ou par courrier joint à leur fiche de paie ».

Idéalement, il conviendrait de remettre en main propre une note d’information à chaque salarié, en l’annexant par exemple à sa fiche de paie le mois suivant de l’entrée en DSN de l’entreprise. Pour les nouveaux salariés, une note d’information annexée au contrat de travail peut les informer sur les modalités déclaratives de l’entreprise et les moyens pour eux d’accéder aux données qui les concernent. A cet effet, les employeurs peuvent utiliser le projet de lettre d’information disponible sur le site dsn-info.fr.

 

RECTIFICATION DES DONNÉES SALARIÉS EN DSN

Conformément à la loi « Informatique et Libertés », chaque salarié peut exercer son droit d’accès à ses données personnelles et de demander une rectification de celles-ci. En pratique, ils doivent connaître les organismes auxquels s’adresser en fonction de la catégorie de données à modifier ainsi que les modalités à suivre. Le tableau ci-dessous présente la liste des organismes auquel il pourra s’adresser en fonction de la catégorie de données concernées :


Catégorie de données DSN A qui s’adresser Comment
Données relatives à l’identité du salarié (nom, prénom, date et lieu de naissance, numéro de sécurité sociale) A la Caisse nationale d’assurance vieillesse des travailleurs salariés (CNAVTS); pour les salariés agricoles – à la Caisse centrale de la mutualité sociale agricole (CCMSA) Adresser un courrier au service «Informatique et Libertés» de la CNAVTS ou de la CCMSA
Donnéees relatives à l’emploi et au contrat de travail A la Caisse nationale d’assurance vieillesse des travailleurs salariés (CNAVTS); pour les salariés agricoles – à la Caisse centrale de la mutualité sociale agricole (CCMSA) Adresser un courrier au service «Informatique et Libertés» de la CNAVTS ou de la CCMSA
Données relatives à la rémunération A la Caisse nationale d’assurance vieillesse des travailleurs salariés (CNAVTS); pour les salariés agricoles – à la Caisse centrale de la mutualité sociale agricole (CCMSA) Adresser un courrier au service «Informatique et Libertés» de la CNAVTS ou de la CCMSA
Données relatives aux dates d’arrêt de travail pour maladie, maternité, paternité ou adoption A la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) dont dépend le salarié ou à la Caisse générale de sécurité sociale (CGSS) dans les DOM; pour les salariés agricoles – à la Caisse centrale de la mutualité sociale agricole (CCMSA) Adresser un courrier au service «Informatique et Libertés» de la CPAM, de la CGSS ou de la CCMSA
Données relatives à la fin du contrat Direction générale de Pôle Emploi et organismes complémentaires (mutuelles, sociétés d’assurance, institutions de prévoyance) Adresser un courrier au service «Informatique et Libertés» de la Direction générale de Pôle Emploi, ainsi qu’à chaque organisme complémentaire concerné

Pour les rectifications portants sur la rémunération, un arrêt de travail ou sur le motif de rupture du contrat de travail, l’organisme concerné prend contact avec l’employeur. Si nécessaire, ce dernier effectuera la modification, afin qu’elle soit enregistrée correctement dans les données DSN.

 

ADRESSES UTILES :

  • CNAVTS, à l’attention du service relation CNIL : 110 avenue de Flandre, 75951 PARIS CEDEX 19
  • CCMSA : Les Mercuriales, 40 rue Jean Jaurès, 93547 BAGNOLET CEDEX
  • Pôle Emploi (Direction générale) : 1 avenue du docteur Gley, 75020 PARIS

Afin de faciliter l’examen de la demande, il est conseillé au salarié de mentionner son numéro de sécurité sociale dans le courrier et de joindre une photocopie d’un titre d’identité comportant sa signature.

 

Tags:

L’actualité

Conseils RH
Gestion des Ressources Humaines en ligne : un avantage pour votre entreprise ! 17 septembre 2019

Depuis le début des années 2000 et l’entrée dans l’ère du numérique, les entreprises ont entamé une course à la digitalisation des process. Cette-dernière impacte toutes les activités l’entreprise, que ce soit son organisation globale, ses processus métier ou sa gestion au quotidien. La numérisation est devenu un enjeu stratégique pour les entreprises. La gestion […]

Conseils RH
La mise à la retraite d’un salarié 13 septembre 2019

Lorsqu’un salarié atteint l’âge de la retraite, cela ne veut pas dire que son contrat de travail se termine. Son employeur ne peut pas donc pas affirmer légalement que le contrat est arrivé à terme. Cependant, et sous certaines conditions, il est possible pour l’employeur de mettre son salarié à la retraite d’office. Attention toutefois, […]

Conseils RH
Les principaux risques au travail à évaluer dans le DUER 4 septembre 2019

En tant qu’employeur, vous avez pour obligation de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité physique et mentale des salariés dans leur travail (art. L4121-1 du Code du Travail). Vous êtes également tenu de rédiger un Document Unique d’Évaluations des Risques de votre entreprise, ou DUER. Selon le secteur d’activité de votre entreprise et […]

FacebookTwitterLinkedInEmail