Paie pratique

CSG : définition et fonctionnement

29 novembre 2019 par Gestionnaire de paie - Lecture 2 min.
CSG Contribution sociale généralisée

QU’EST-CE QUE LA CSG ?

Créée en 1991 à l’initiative du gouvernement Michel Rocard, et depuis renforcée par tous les gouvernements, la contribution sociale généralisée (CSG) est un prélèvement obligatoire qui participe au financement de la Sécurité sociale française, en plus des cotisations prélevées sur les salaires.

Ses recettes sont affectées aux prestations familiales, à l’assurance-maladie, à la perte de l’autonomie par le biais de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), au remboursement de la dette sociale ainsi qu’aux retraites via le Fonds de solidarité vieillesse (FSV).

QUI PAIE LA CSG ?

La CSG est prélevée à la source sur l’ensemble des revenus des personnes résidant française qui sont à la charge d’un régime français d’assurance maladie obligatoire. Dans le cas où l’un des deux critères n’est pas rempli, la CSG et la CRDS ne sont pas dues, à la condition d’en apporter un justificatif fiscal ou une carte d’assuré social.

A l’origine, le financement de la protection sociale reposait sur les seuls salaires et pénalisait les coûts et revenus du travail par rapport à ceux du capital. Une partie des cotisations a été remplacée par la CSG qui est élargie à tous les revenus. Son taux s’élève en 2020 à :

  • 9,2 % (6,8 % déductible et 2,4 % non déductible) pour les revenus d’activité et assimilés (salaires, primes,…)
  • 9,2 % (6,8 % déductible et 2,4 % non déductible) pour les revenus du patrimoine et de placement (plus-values mobilières et immobilières, loyers, contrats d’assurance vie, intérêts de compte épargne logement (CEL) ou de plan épargne logement (PEL),…)
  • 8,6 % pour les revenus du jeu (loto, casino, PMU…)
  • 8,3 % (5,9 % déductible et 2,4 % non déductible) pour les revenus de remplacement (pensions de retraite, pensions d’invalidité, …) supérieurs à 22 941 € par an
  • 6,6 % (4,2 % déductible et 2,4 % non déductible) pour les retraites des personnes dont les revenus sont compris entre 14 781 € et 22 941 €
  • 3,8 % (déductible) pour les retraites des personnes dont les revenus sont compris entre 11 306 € et 14 781 €
  • 0% pour les retraites des personnes dont les revenus sont inférieurs à 11 306 €
  • 6,2 % (3,8 % déductible et 2,4 % non déductible) pour les allocations chômage

ASSIETTE ET CALCUL DE LA CSG

La CSG et la CRDS sont calculées sur les éléments ci-dessous :

  • Les revenus d’activité : salaires, traitements, sommes de la participation et de l’intéressement, du plan épargne entreprise.
  • Les revenus de remplacement : pensions de retraite, d’invalidité, allocations chômage, RSA, de préretraite, indemnités journalières pour maladie, maternité, accidents
  • Les revenus du capital : capitaux mobiliers, revenus fonciers, revenus de l’épargne…

Le calcul de la CSG dépend du type des revenus ainsi que du taux appliqué. Les revenus d’activité salariés sont taxés à hauteur de 9,2 % sur 98,25 % du revenu brut (100 % si le montant dépasse 4 fois le plafond annuel de la Sécurité sociale).

EXONÉRATION CSG

L’exonération s’applique aux revenus suivants :

  • L’allocation de logement sociale (ALS) ou familiale (ALF)
  • Les prestations familiales
  • L’aide personnalisée au logement (APL)
  • La rémunération versée aux apprentis, ainsi qu’aux stagiaires.
  • Les allocations de chômage et de préretraite uniquement si le prélèvement de la CSG a pour conséquence de faire baisser l’allocation en dessous du Smic brut.
  • Le remboursement des frais de transport en région parisienne.
  • La contribution patronale aux tickets restaurant

mise à jour 18/12/2019

Tags:

Sur le même sujet

Internaliser ou externaliser gestion de la paie de son cabinet ?
Paie pratique
Gestion de la paie en cabinet : internaliser ou externaliser ? 19 octobre 2021

La gestion de la paie est une tâche qui concerne toutes ou presque toutes les entreprises. Par conséquent, un grand nombre de cabinets d’experts-comptables sont également concernés. De manière générale, il existe deux méthodes de gérer la paie des entreprises clientes : L’internalisation de la paie : les tâches sont assurées en interne par le […]

contribution formation
Paie pratique
Contribution formation professionnelle : tout savoir sur la CUFPA 18 octobre 2021

Avec la réforme de la formation professionnelle, à compter du 1er janvier 2019, la contribution formation et la taxe d’apprentissage sont regroupées dans une contribution unique à la formation professionnelle et à l’alternance (CUFPA). Quel est le montant de cette nouvelle contribution unique ? Quels sont les organismes collecteurs ? Quelles échéances à respecter en […]

prélèvement à la source
Paie pratique
Prélèvement à la source : comment ça marche ? 13 octobre 2021

Le prélèvement à la source (PAS) est un mode de recouvrement de l’impôt sur le revenu entré en vigueur depuis le 1er janvier 2019. Il supprime le décalage d’un an qui existait entre la perception des revenus et le paiement de l’impôt. Celui-ci est ainsi prélevé par un tiers payeur en temps réel, au moment […]

FacebookTwitterLinkedInEmail