Actualité paie

Coronavirus : plan de continuité d’activité pour la métallurgie

21 septembre 2020 par Vincent Langlois - Lecture 3 min.
métallurgie

L’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie (UIMM) a diffusé un rappel des mesures de prévention à mettre en oeuvre dans les entreprises afin de pouvoir continuer leur activité malgré la crise sanitaire due au coronavirus. Cette continuité d’activité suppose que des mesures de préventions très strictes doivent être respectées pour protéger les salariés de la métallurgie et garantir leur engagement dans une période de crise. Pour cela, il faudra que l’entreprise suive scrupuleusement le Plan de Continuité d’Activité (PCA), prévu par l’UIMM.

Attention !
L’accord de branche relatif à l’activité partielle de longue durée dans la métallurgie étendu par arrêté le 25 août 2020 est applicable dans l’ensemble des entreprises de la métallurgie.

Métallurgie : principes du Plan de Continuité d’Activité

Le PCA va permettre d’organiser les actions à mener dans un cadre procédural permanent, en fonction de la situation (pandémie, grève générale, catastrophe naturelle etc.). Un PCA s’avère particulièrement utile pour assurer la pérennité économique de l’entreprises, et peut permettre de garder les relations de confiance entre l’entreprise, ses collaborateurs, ses clients, ses actionnaires etc.

Mettre en place un PCA n’est toutefois pas une obligation légale, mais la Direction Générale du Travail l’avait fortement recommandé lors des épidémies de SRAS en 2003 et de grippe en 2009.

Un PCA doit permettre :

  • Le maintien de l’activité essentielle ou la mise en sécurité de l’entreprise, même en cas d’activité minimale ou d’arrêt d’activité ;
  • La protection des salariés.

Le PCA lors d’une crise sanitaire type coronavirus

En raison de l’urgence actuelle liée à la pandémie de coronavirus, plusieurs points essentiels sont à mettre en place au minimum pour déterminer une première procédure de continuité d’activité.

Mettre en place une cellule de crise 

Il sera en premier temps impératif que la direction générale mette en place une cellule de crise. Elle devra alors désigner :

  • Ses titulaires et ses suppléants ;
  • Les modalités de réunions et de communication ;
  • Ses objectifs et modes de fonctionnement.

Communication avec les salariés

Il est également essentiel de garder une communication régulière avec les salariés, notamment sur :

  • Les mesures gouvernementales et préfectorales ;
  • Les mesures que l’entreprise décide de prendre dans le cadre du PCA ;
  • Les règles sanitaires imposées par le gouvernement ;
  • Les règles de sécurité au sein de l’entreprise.

Procédure en cas d’infection

Pour gérer efficacement une suspicion d’infection (ici au covid-19) sur le lieu de travail, il faudra établir une procédure simple. Idéalement, cette procédure devra être suivie avec la médecine du travail. Les consignes sanitaires diffusées par l’État devront également être suivies le plus strictement possible.

Il faudra également :

  • Désigner les personnes chargées (sur base de volontariat) de la prise en charge d’éventuels malades et d’un local dédié à recevoir les malades ;
  • Former les personnes qui se sont portées volontaires (si possible, formation assurée par le médecin du travail) ;
  • Lister et obtenir le matériel nécessaire (masques, gants, gel hydroalcoolique etc.).

Ressources essentielles à la poursuite des activités essentielles

Pour assurer la continuité de l’activité de l’entreprise, identifier les ressources essentielles à son fonctionnement est obligatoire. Parmi les ressources essentielles peuvent figurer :

  • La direction ;
  • La gestion paye ;
  • Le département RH ;
  • La maintenance pour l’eau, le gaz et l’électricité ;
  • La restauration ;
  • La maintenance informatique ;
  • L’entretien ;
  • Le médical.

Préparer la sortie de crise 

Une fois des mesures préventives définies et mises en place, anticiper la sortie de crise pour reprendre une activité normale peut également être judicieux. Il sera alors important de se poser les bonnes questions, comment par exemple :

  • Qui préparera la reprise du travail ?
  • Quelles seront les conditions de reprise ?
  • Sous quels délais ?
  • Un diagnostic des installations sera-t-il nécessaire ?

D’autres questions concernant les entreprises face à la crise sanitaire ? Consultez notre FAQ dédiée

Tags:

Sur le même sujet

Projet de Loi de Finances 2022 : quelles mesures pour les entreprises ?
Actualité paie
Projet de Loi de Finances 2022 : quelles mesures pour les entreprises ? 18 octobre 2021

Présenté fin septembre en Conseil des ministres, le Projet de Loi de Finances (PLF) pour 2022 poursuit la politique du gouvernement et du PLF de 2021. Ce dernier vise à soutenir les petites entreprises, avec un budget orienté vers la reprise de l’activité et le rétablissement des finances publiques. Le Projet de Loi de Finances […]

Congé paternité : tout ce qu'il faut savoir
Actualité paie
Congé paternité : tout ce qu’il faut savoir 18 octobre 2021

Lorsqu’un salarié devient père, il bénéficie d’un congé de paternité afin d’être présent auprès de la mère et de son nouvel enfant. Le PLFSS 2021 étend sa durée au 1er juillet 2021 pour un total de 25 jours, en plus d’autres modifications. Ces dispositions s’appliquent pour tous les enfants nés à partir de cette date […]

CSP
Actualité paie
Le contrat de sécurisation professionnelle (CSP) reconduit jusqu’au 31 décembre 2022 14 octobre 2021

Dans le cadre d’un licenciement économique, certains employeurs doivent proposer un contrat de sécurisation professionnelle (CSP) à leurs salariés. Conçu comme un dispositif pour accélérer le retour à l’emploi, il vient d’être prolongé une nouvelle fois, jusqu’au 31 décembre 2022. CONTRAT DE SÉCURISATION PROFESSIONNELLE (CSP) : MODE D’EMPLOI Les entreprises de moins de 1000 salariés […]

FacebookTwitterLinkedInEmail