Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Conseils RH

Contrôle URSSAF des PME de moins de 10 salariés

12 février 2015 par Izabela Sula Gonzalez - Lecture 2 min.

Depuis le 1er janvier 2015, la durée d’un contrôle URSSAF est encadrée pour les entreprises de moins de 10 salariés et les travailleurs indépendants.

Contrôle URSSAF PMELIMITE DE LA PÉRIODE DE CONTRÔLE URSSAF TPE

La limite du contrôle URSSAF pour les indépendants et les employeurs de mois de 10 salariés est fixée à 3 mois. Cependant, cette période peut être prorogée une fois à la demande expresse de l’employeur contrôlé ou de l’organisme de recouvrement. Le calcul de la période comment le premier jour de la visite de l’inspecteur lors d’un contrôle sur place ou à la date de début de vérification indiqué sur l’avis en cas de contrôle sur pièces et se termine le jour de la date de la lettre d’observation.

Cette limitation n’est pas applicable si, au cours du contrôle il est constaté :

  • une situation de travail dissimulé par dissimulation d’activité ou d’emploi salarié
  • une situation d’obstacle à contrôle
  • une situation d’abus de droit
  • une comptabilité insuffisante ou une documentation inexploitable

Les inspecteurs de l’Urssaf sont autorisés à contrôler les structures qui, sans avoir la qualité d’employeur, versent des rémunérations aux salariés d’employeurs faisant eux-mêmes l’objet d’un contrôle.

LUTTE CONTRE LE TRAVAIL DISSIMULÉ

La loi prévoit une majoration du redressement pour certaines circonstances aggravantes.

L’infraction en cas de travail dissimulé, de marchandage ou de prêt illicite de main d’œuvre commise :

  • à l’égard de plusieurs personnes
  • à l’égard d’une personne dont la vulnérabilité ou l’état de dépendance sont apparents ou connus de l’auteur par l’emploi dissimulé d’un mineur soumis à l’obligation scolaire
  • en bande organisée est sanctionnée par cinq ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende

entraîne une majoration du redressement des cotisations et contributions mises en recouvrement de 40 % (au lieu de 25%).

De plus, le bénéfice de toute mesure de réduction et d’exonération, totale ou partielle, de cotisations de sécurité sociale ou de contributions dues aux organismes de sécurité sociale, appliquée par un employeur ou un travailleur indépendant sera annulé en cas de recours au travail dissimulé.

LIENS UTILES

LIRE AUSSI

– 1er janvier 2015 : Ce qui change pour la paie
– Barème de cession et saisie sur salaire 2015
– L’avenir de la fiche de paye
– Présentation : Nouveautés paie 2015
– DADS 2015 pour les salaires 2014 : nouveautés
– 1er janvier 2015, le CPF remplace définitivement le DIF
– Entrée en vigueur de la Contribution organisations syndicales
– Taux de cotisation vieillesse 2015

Pour toute demande sur nos services d’externalisation de la paie, n’hésitez pas à contacter votre gestionnaire de paie Rue de la Paye au 01 44 06 07 97.

Contactez Izabela Gonzalez au sujet du bureau social de Rue de la Paye ou de la sous-traitance de paie au 01 44 06 07 97.

Tags:

L’actualité

Conseils RH, Paie pratique
DSN et Attestation Employeur (AED) : la gestion des fins de contrat 20 mai 2019

L’Attestation Employeur Dématérialisée (AED) permet de déclarer auprès de Pôle Emploi les fins de contrat des salariés. Avec l’arrivée de la DSN, cette déclaration est remplacée par un signalement de la fin du contrat de travail. Voici les étapes à suivre pour bien gérer les fins de contrat en DSN ainsi que les dernières nouveautés […]

Conseils RH
Chèques-vacances : mise en place et limites d’exonération 2019 4 avril 2019

Le chèque-vacances est un titre de paiement acquis par les salariés avec une participation financière de l’employeur ou du comité social et économique (si c’est le cas). Il permet de constituer une épargne pour un budget vacances ou loisir. Ce dispositif, comme les titres restaurant, est un avantage social. Cependant, il n’est pas obligatoire et […]

Actualité paie, Conseils RH
Harcèlement sexuel au travail : les obligations des entreprises 28 mars 2019

Depuis le 1er janvier 2019, une grande partie des entreprises sont obligées par la loi Avenir professionnel, de nommer en interne un «référent harcèlement sexuel». Celui-ci doit être désigné par le CSE. Quel est son rôle et quelles sont ses missions? RÉFÉRENT « HARCÈLEMENT SEXUEL » : DANS QUELLES CONDITIONS EST-IL OBLIGATOIRE ? Pour les entreprises ayant un effectif […]