Paie pratique

Contribution patronale au dialogue social

27 février 2020 par Xavier Theoleyre - Lecture 2 min.
contribution patronale au dialogue social

En mars 2014 a été décidée la mise en place d’un fond paritaire pour instaurer un système transparent de financement des organisations professionnelles d’employeurs et des organisations syndicales de salariés. Ce fond est alimenté par diverses ressources dont une contribution des employeurs, recouvrée par l’URSSAF. Cette contribution, intitulée contribution patronale au fonds de financement des organisations professionnelles et syndicales est applicable sur les salaires dès le 1er janvier 2015. Elle prend son nom actuel de contribution patronale au dialogue social à partir de mai 2016.

Entreprises soumises à la contribution au dialogue social

Tous les employeurs du secteur privé, les particuliers employeurs et les EPIC (établissement public à caractère industriel et commercial) doivent contribuer.

La redevabilité n’est pas conditionnée par la présence de syndicat au sein de l’établissement ou par l’adhésion de l’entreprise à une organisation professionnelle d’employeurs. La contribution doit être versée quel que soit le secteur d’activité ou la taille de l’entreprise.

Salariés concernés

Tous les salariés entrant dans l’effectif de l’entreprise sont pris en compte pour le calcul de la contribution patronale au dialogue social. Cependant, l’administration précise clairement: il n’y aura plus de contribution au financement syndical pour les TPE au titre des apprentis. En ce qui concerne les autres catégories particulières, voici un petit résumé ci-dessous :


Catégorie Assujettissement + Précisions
Apprentis NON – Pour les sociétés de moins de 11 salariés au 31 décembre précédent la date de conclusion du contrat et pour celles inscrites au Répertoire des Métiers

OUI – Pour les sociétés de 11 salariés et plus au 31 décembre précédent la date de conclusion du contrat, non inscrites au Répertoire des Métiers

Mandataires sociaux NON – Si le mandataire est uniquement titulaire d’un mandat social.

OUI – Si le mandataire cumule le mandat social et le contrat de travail. Attention: il sera assujetti uniquement sur la rémunération perçue au titre du contrat de travail!

Stagiaires NON – Quel que soit le montant de la gratification versée, y compris pour la part dépassant les limites de la franchise de cotisations sociales.

Taux et assiette de cette contribution patronale

Le taux de la contribution patronale au dialogue sociale est fixé à 0,016% depuis sa création. Elle est assise sur les rémunérations brutes versées aux salariés et comprise dans l’assiette des cotisations de Sécurité sociale. En outre, elle doit être versée en même temps et selon les mêmes modalités que les autres cotisations et contributions URSSAF.

Tags:

Sur le même sujet

Avantage en nature véhicule
Paie pratique
Avantage en nature véhicule : définition et calcul 28 novembre 2022

Lorsqu’un véhicule d’entreprise est mis à la disposition d’un salarié qui l’utilise à des fins à la fois professionnelles et personnelles, l’utilisation privée constitue un avantage en nature. Il importe peu que l’employeur soit propriétaire ou locataire du véhicule (voiture en leasing). Nous vous présentons les conditions permettant le chiffrage de l’avantage en nature véhicule […]

avantage en nature
Paie pratique
Avantage en nature : les valeurs 2022 28 novembre 2022

Les avantages en nature font partie de la rémunération de vos salariés. A ce titre, ils sont soumis aux cotisations sociales et à l’impôt sur le revenu. L’avantage en nature nourriture ainsi que celui relatif au logement sont revalorisés le 1er janvier sur la base de l’évolution du taux prévisionnel de l’indice des prix (hors […]

Paie pratique
BTP congés intempéries : les taux de cotisation 2022-2023 25 novembre 2022

Chaque année, les entreprises du bâtiment et des travaux publics (BTP) ont l’obligation de cotiser au fonds du régime de chômage intempéries. Les taux de cette cotisation pour la période du 1er avril 2022 au 31 mars 2023 ont été fixés par un arrêté du 21 octobre 2022. L’abattement pratiqué sur les salaires soumis à […]

FacebookTwitterLinkedInEmail