Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Actualité paie

Contribution formation 2019 : n’oubliez pas l’acompte !

9 septembre 2019 par Vincent Langlois - Lecture 2 min.

Dans le cadre de la loi Avenir Professionnel, le recouvrement de la contribution à la formation professionnelle et de la taxe d’apprentissage sera transféré à aux URSSAF (à partir des rémunérations de 2021). Ainsi, les employeurs d’au moins 11 salariés devront verser un acompte sur la contribution formation aux opérateurs de compétences, et ce avant le 15 septembre 2019. Pourquoi ce versement et à quoi servira cet acompte ? Réponses dans notre article.

Contexte de la réforme et règles de recouvrement

La réforme prévoit qu’à compter des rémunérations de 2021, la contribution formation et la taxe d’apprentissage devront être versées aux URSSAF. Ces versements suivront les règles de recouvrement des cotisations de sécurité sociales, et les échéances resteront les mêmes (art. L.6131, L.6331 et L.6241 du Code du Travail).

Rappel : La réforme doit tout de même être finalisée par une ordonnance. Cette dernière reste à paraître pour le moment.

Dans l’attente du transfert du recouvrement aux URSSAF, et à titre transitoire, les sommes dues sur les rémunérations de 2019 et 2020 seront versées aux opérateurs de compétences (OPCO).

Attention : Le calendrier de versements aux opérateurs de compétences varie si l’effectif de l’entreprise est inférieur ou supérieur à 11 salariés.

Acompte à verser avant le 15 septembre

Comme stipulé dans le décret du 28 décembre 2018, les employeurs embauchant 11 salariés ou plus, un acompte de 75% de leur contribution formation pour l’année 2019 est à verser impérativement avant le 15 septembre 2019.

Par ce même décret, le solde éventuel de la contribution formation devra être versé aux opérateurs de compétences avant le 1er mars 2020.

Le calcul de cet acompte se base sur la masse salariale de 2018. En cas de création d’entreprise, l’assiette sur laquelle se basera l’acompte sera la projection de la masse salariale de 2019.

Quelles échéances maintenues pour 2020 ?

Comme mentionné précédemment, en dehors de l’acompte à verser avant le 15 septembre 2019, plusieurs versements devront tout de même être effectués auprès des opérateurs de compétences avant le 1er mars 2020, à savoir :

  • Le solde éventuel de la contribution de formation pour les employeurs avec 11 salariés ou plus ;
  • La contribution formation professionnelle 2019 pour les employeurs de moins de 11 salariés, ces-derniers n’étant pas concernés par l’acompte à verser ;
  • La contribution « 1% CPF-CDD » au titre des rémunération de 2019. Pour cette contribution, aucun acompte n’est à verser en septembre 2019, quel que soit l’effectif de l’entreprise.
  • La contribution supplémentaire à la taxe d’apprentissage de 2019, uniquement pour les employeurs d’au moins 250 salariés qui n’auraient pas assez d’alternants parmi leurs effectifs.

A titre exceptionnelle, la taxe d’apprentissage ne sera pas due au titre des rémunérations de 2019. Par conséquent, il n’y aura donc aucun versement à effectuer à ce titre, que ce soit en septembre 2019 ou en février 2020.

Rappel : Les entreprises d’au moins 11 salariés devront également verser un premier acompte de 40% pour leur contribution à la formation et la taxe d’apprentissage avant le 1er mars 2020 pour cette même année.

L’actualité

Actualité paie
« Barème Macron » : les Prud’Hommes maintiennent leur opposition 11 septembre 2019

Le 17 juillet 2019, la Cour de Cassation avait rendu son avis validant le nouveau barème d’indemnisation en cas de licenciement sans cause réelle. Ce positionnement favorable envers le nouveau « barème Macron » n’avait pas fait l’unanimité auprès des Conseils des Prud’Hommes. Actuellement, deux conseils ont refusé de suivre la position de la Cour […]

Actualité paie
Le contrat d’accès à l’entreprise 2 septembre 2019

Entré en vigueur le 1er juillet 2019, le contrat d’accès à l’entreprise est une nouvelle forme de Contrat à Durée Déterminée. Bien qu’encore à titre expérimental, son principal objectif est de faciliter l’insertion professionnelle de personnes qui rencontrent des difficultés d’accès à l’emploi. Ce type de contrat est réalisable partout en France métropolitaine et d’Outre-Mer, […]

Actualité paie
Loi avenir professionnel : les modifications apportées par ordonnance 27 août 2019

Dans le but de corriger plusieurs incohérences présentes dans le Code du Travail, une ordonnance a été publiée récemment. Au-delà des correctifs, le texte apporte des précisions sur certains aspects de la loi Avenir Professionnel. Les principales thématiques abordées par cette ordonnance sont : Les contrats d’apprentissage ; La situation des travailleurs handicapés ; L’alternance ; Le DIF […]

FacebookTwitterLinkedInEmail