Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Actualité paie

Contribution formation 2019 : n’oubliez pas l’acompte !

9 septembre 2019 par Vincent Langlois - Lecture 2 min.

Dans le cadre de la loi Avenir Professionnel, le recouvrement de la contribution à la formation professionnelle et de la taxe d’apprentissage sera transféré à aux URSSAF (à partir des rémunérations de 2021). Ainsi, les employeurs d’au moins 11 salariés devront verser un acompte sur la contribution formation aux opérateurs de compétences, et ce avant le 15 septembre 2019. Pourquoi ce versement et à quoi servira cet acompte ? Réponses dans notre article.

Contexte de la réforme et règles de recouvrement

La réforme prévoit qu’à compter des rémunérations de 2021, la contribution formation et la taxe d’apprentissage devront être versées aux URSSAF. Ces versements suivront les règles de recouvrement des cotisations de sécurité sociales, et les échéances resteront les mêmes (art. L.6131, L.6331 et L.6241 du Code du Travail).

Rappel : La réforme doit tout de même être finalisée par une ordonnance. Cette dernière reste à paraître pour le moment.

Dans l’attente du transfert du recouvrement aux URSSAF, et à titre transitoire, les sommes dues sur les rémunérations de 2019 et 2020 seront versées aux opérateurs de compétences (OPCO).

Attention : Le calendrier de versements aux opérateurs de compétences varie si l’effectif de l’entreprise est inférieur ou supérieur à 11 salariés.

Acompte à verser avant le 15 septembre

Comme stipulé dans le décret du 28 décembre 2018, les employeurs embauchant 11 salariés ou plus, un acompte de 75% de leur contribution formation pour l’année 2019 est à verser impérativement avant le 15 septembre 2019.

Par ce même décret, le solde éventuel de la contribution formation devra être versé aux opérateurs de compétences avant le 1er mars 2020.

Le calcul de cet acompte se base sur la masse salariale de 2018. En cas de création d’entreprise, l’assiette sur laquelle se basera l’acompte sera la projection de la masse salariale de 2019.

Quelles échéances maintenues pour 2020 ?

Comme mentionné précédemment, en dehors de l’acompte à verser avant le 15 septembre 2019, plusieurs versements devront tout de même être effectués auprès des opérateurs de compétences avant le 1er mars 2020, à savoir :

  • Le solde éventuel de la contribution de formation pour les employeurs avec 11 salariés ou plus ;
  • La contribution formation professionnelle 2019 pour les employeurs de moins de 11 salariés, ces-derniers n’étant pas concernés par l’acompte à verser ;
  • La contribution « 1% CPF-CDD » au titre des rémunération de 2019. Pour cette contribution, aucun acompte n’est à verser en septembre 2019, quel que soit l’effectif de l’entreprise.
  • La contribution supplémentaire à la taxe d’apprentissage de 2019, uniquement pour les employeurs d’au moins 250 salariés qui n’auraient pas assez d’alternants parmi leurs effectifs.

A titre exceptionnelle, la taxe d’apprentissage ne sera pas due au titre des rémunérations de 2019. Par conséquent, il n’y aura donc aucun versement à effectuer à ce titre, que ce soit en septembre 2019 ou en février 2020.

Rappel : Les entreprises d’au moins 11 salariés devront également verser un premier acompte de 40% pour leur contribution à la formation et la taxe d’apprentissage avant le 1er mars 2020 pour cette même année.

L’actualité

Actualité paie
Recouvrement des cotisations URSSAF : nouveautés 2020 12 novembre 2019

Les services de l’URSSAF prennent de plus en plus de recouvrement de cotisations et contributions sociales en charge. Le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale (ou PLFSS) va intensifier ce processus. Quels transferts sont prévus pour 2020 ? Réponse dans cet article. Situation actuelle du recouvrement par l’URSSAF Actuellement, l’URSSAF s’occupe de collecter […]

Actualité paie
Heures supplémentaires réduction Fillon 20 octobre 2019

Pour inciter les entreprises de moins de 20 salariés à recourir aux heures supplémentaires, elles bénéficient d’une exonération spécifique. Elle est facile à calculer mais complique l’application de a réduction générale des cotisations patronales (RGCP dite Fillon). EXONÉRATION FORFAITAIRE + RGCP : CUMUL PLAFONNÉ La déduction forfaitaire sur les heures supplémentaires pour les entreprises de […]

Actualité paie
« Barème Macron » : première décision de la Cour d’appel 1 octobre 2019

L’application du nouveau barème d’indemnisation en cas de licenciement sans cause réelle, dit « barème Macron » faisant toujours débat, une décision de Cour d’appel était attendue. C’est celle de Reims qui a exprimé son avis sur le barème. A l’étonnement général, elle juge que le nouveau barème est compatible avec le droit européen, mais […]

FacebookTwitterLinkedInEmail