Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Paie pratique

Commerce de gros : exemple de fiche de paye

12 mars 2019 par Izabela Sula Gonzalez - Lecture 3 min.

La convention collective du Commerce de Gros (Brochure 3044) couvre des activités commerciales dans des domaines aussi variés que l’agroalimentaire, l’électronique, les biens de consommations pour les entreprises ou les particuliers.

Convention collective commerce de gros

Voici un exemple de fiche de paye 2019 d’un vendeur qualifié appartenant à cette convention collective :

Bulletin de salaire commerce de gros 2019

ENTÊTE FICHE DE PAIE COMMERCE DE GROS

Comme pour toutes les conventions collectives et comme prévu par la loi, en tête de la fiche de paye sont indiqués :

  • Identité de l’employeur
  • Période et date de paiement du salaire
  • Détail des congés payés et
  • Identité du salarié
  • Date d’entrée et date d’ancienneté du salarié.

On peut noter son emploi de Vendeur qualifié, sa qualification non cadre et sa classification NIV 5 ECH 1. On remarquera aussi l’absence de coefficient propre à la convention collective du commerce de gros.

Son appartenance au collège des non-cadres détermine son affiliation à des contrats de prévoyance et de mutuelle spécifiques.

La classification Niveau V comporte 3 échelons (E1, E2 et E3).  Ces éléments déterminent le salaire minima en dessous duquel le salarié ne peut pas être payé.

SALAIRE MINIMA COMMERCE DE GROS 2019

Les salaires minima du commerce de gros sont déterminés par mois sur la base de 35 heures hebdomadaires (151,67 heures/mois).

Niveau Échelon Salaire minimal
2019*
I 1 1 505,79 €
2 1 514,82 €
3 1 523,91 €
II 1 1 533,06 €
2 1 542,26 €
3 1 551,51 €
III 1 1 560,82 €
2 1 570,18 €
3 1 579,60 €
IV 1 1 589,08 €
2 1 598,62 €
3 1 608,21 €
V 1 1 614,28 €
2 1 674,82 €
3 1 737,62 €
VI 1 1 802,78 €
2 1 870,39 €
3 1 940,53 €
VII 1 25 143,14 €
2 26 400,30 €
3 27 720,31 €
VIII 1 32 080,72 €
2 35 288,79 €
3 38 817,67 €
IX 1 42 699,43 €
2 46 969,38 €
X 1 54 014,78 €
2 64 817,74 €

*Accord du 8 mars 2018 étendu par arrêté du 15 janvier 2019, JO du 23 janvier 2019, applicable à compter du 24 janvier 2019 pour les non-adhérents.

Pour notre salarié niveau V échelon 1 le salaire de base est de 1 868,71 € pour 151,67 heures (correspondant à un contrat à 35h hebdomadaires). Ce salaire est effectivement supérieur au salaire minimum de sa classification en 2019.

PRIME D’ANCIENNETÉ COMMERCE DE GROS

La convention collective du commerce de gros  prévoit  une majoration de salaire en fonction de l’ancienneté dans l’entreprise. Le barème est le suivant :


Ancienneté dans l’entreprise Majoration
4 ans 5 %
8 ans 9 %
12 ans 13 %
16 ans 17 %

Ici, notre vendeur a un peu plus d’un an d’ancienneté. Normalement, il n’a pas encore droit à la prime d’ancienneté conventionnelle. Néanmoins, l’employeur lui octroie une prime d’ancienneté de 100 €.

De plus, le salarié reçoit également une prime exceptionnelle de 671 €.

MAJORATION DIMANCHE ET JOURS FÉRIÉS

Dans la Convention collective Commerce de Gros tous les jours fériés légaux sont chômés et payés.

Si le travail le dimanche et jours fériés est habituel (prévu dans le contrat de travail ou les accords d’entreprise), la majoration de salaire de 10 % du taux horaire et de 15 % dans le secteur des surgelés.

Si le travail le dimanche et jours fériés est exceptionnel  (non prévu  dans le contrat de travail ou les accords d’entreprise)  la majoration de salaire s’élève à  100 % ou le salarié bénéficie d’un repos compensateur d’une journée.

L’actualité

Paie pratique
Le surcroît d’activité dans l’entreprise 11 juillet 2019

Selon son secteur d’activité, une entreprise peut connaître des périodes de surcroît d’activité. Pour supporter cette période intensive, l’employeur peut avoir recours à l’embauche de salariés occasionnels. Toutefois, cette initiative d’embauche n’est pas sans conditions, ni sans obligations employeurs. Obligations de l’employeur Pour toute embauche, même celles qualifiées «  d’extra », l’employeur doit impérativement effectuer une […]

Paie pratique
Le solde de tout compte 10 juillet 2019

Conformément à l’article L1234-20 du Code de travail, le solde de tout compte est un document émis par l’employeur destiné au salarié dans lequel sont précisés tous les montants qu’il  perçoit au moment de la rupture de son contrat. Composition d’un solde de tout compte La liste des différents éléments de la rémunération qui doivent […]

Paie pratique
Rescrit Social : procédures et fonctionnement 5 juillet 2019

Lorsqu’un travailleur indépendant ou un employeur désire obtenir une décision explicite concernant le recouvrement de ses charges sociales, par l’Urssaf par exemple, il peut faire une demande de rescrit social. Intérêt du rescrit social Le rescrit social doit porter sur un domaine précis. Il permet de vous protégez de tout redressement en rapport avec la […]

FacebookTwitterLinkedInEmail