Paie pratique

Comment se préparer à la DSN ?

10 juillet 2015 par Gestionnaire de paie - Lecture 2 min.
Logo DSN

La Déclaration Sociale Nominative (DSN) est un projet phare du « choc de simplification » mené en France comme réponse efficiente à l’évidente complexité administrative et déclarative. Avant cette initiative, les entreprises devaient envoyer plusieurs déclarations à des organismes différentes, en respectant des échéances différentes. La >DSN simplifie ce processus en imposant une transmission unique des données sociales à partir du logiciel de paye.

D’autre part, comme les éléments de paye alimentent directement la DSN mensuelle, cette transmission dématérialisée vers un système partagé entre les différentes organismes implique un degré plus élevé de rigueur et traçabilité dans le traitement de la paye. C’est pour cela que c’est très important d’anticiper les défis liés à cette période de transition et de bien se préparer de tout point de vue.

Pour mieux vous accompagner dans cette période, Rue de la Paye a identifié 2 points-clé généraux de la préparation à la DSN :

1. S’informer et informer sur le passage à la DSN

La fondation d’un passage réussi à la DSN c’est d’être tout d’abord bien informé sur ses enjeux, et de communiquer efficacement avec tous les tiers concernés par ce processus : les différents collaborateurs, les clients dont la paie est gérée au cabinet d’expertise comptable, ceux qui gèrent leur paie en interne, ainsi que les futurs clients doivent être bien informés par rapport aux spécificités de la DSN. Ils doivent aussi être sensibilisés aux impacts de la DSN lors des rendez-vous bilan, dans les mails, lors d’une réunion d’information etc.

Les aspects très importants à souligner sont l’importance de recevoir les éléments variables de paye en temps réel de la part des clients et le fait que la validation de l’information ne se fait plus par l’établissement des DUCS, mais par le bulletin de paye. Avoir une vue globale sur l’ensemble des changements apportés par la DSN et bien comprendre le rôle et la succession de chaque étape – ce sont des éléments essentiels pour arriver dans la nouvelle conformité de manière fluide et dans les délais imposés.

2. Optimiser, contrôler et historiser

Un changement global comme le passage à la DSN implique aussi une évolution globale des méthodes de travail et d’organisation des flux d’information entre les cabinets d’expertise comptable et leurs clients. Le but c’est de limiter les ressaisies, car tout retard dans le traitement des variables engendre des procédures longues et coûteuses en temps pour le gestionnaire de paie. En autre, il devient de plus en plus important de sécuriser la collecte des données et impératif de contrôler et mettre à jour le numéro NIR de chaque salarié.

Enfin, des évolutions dans la gestion de la paye selon différentes variables sont à anticiper et à mettre en place. Pour cela, une historisation des changements devient nécessaire, ainsi qu’un pré-paramétrage des cas généraux, à fin de limiter le temps de traitement et le risque des erreurs.

Tags:

Sur le même sujet

Avantage en nature véhicule
Paie pratique
Avantage en nature véhicule : définition et calcul 28 novembre 2022

Lorsqu’un véhicule d’entreprise est mis à la disposition d’un salarié qui l’utilise à des fins à la fois professionnelles et personnelles, l’utilisation privée constitue un avantage en nature. Il importe peu que l’employeur soit propriétaire ou locataire du véhicule (voiture en leasing). Nous vous présentons les conditions permettant le chiffrage de l’avantage en nature véhicule […]

avantage en nature
Paie pratique
Avantage en nature : les valeurs 2022 28 novembre 2022

Les avantages en nature font partie de la rémunération de vos salariés. A ce titre, ils sont soumis aux cotisations sociales et à l’impôt sur le revenu. L’avantage en nature nourriture ainsi que celui relatif au logement sont revalorisés le 1er janvier sur la base de l’évolution du taux prévisionnel de l’indice des prix (hors […]

Paie pratique
BTP congés intempéries : les taux de cotisation 2022-2023 25 novembre 2022

Chaque année, les entreprises du bâtiment et des travaux publics (BTP) ont l’obligation de cotiser au fonds du régime de chômage intempéries. Les taux de cette cotisation pour la période du 1er avril 2022 au 31 mars 2023 ont été fixés par un arrêté du 21 octobre 2022. L’abattement pratiqué sur les salaires soumis à […]

FacebookTwitterLinkedInEmail