Paie pratique

Comment optimiser la gestion de vos CDD ?

29 septembre 2020 par Vincent Langlois - Lecture 3 min.
gestion CDD

Dans les entreprises françaises, bien que la grande majorité des salariés soient en CDI, les CDD restent utilisés pour de nombreuses raisons. C’est le cas pour les premières embauches : près de 90% des nouveaux contrats sont signés en CDD.

Une bonne gestion des CDD au sein de son entreprise représente un axe d’optimisation. Revoyons ensemble les réglementations autour du CDD et comment optimiser la gestion de ses CDD.

Gestion des CDD : des réglementaires strictes

Bien que les CDD présentent plusieurs avantages et que leur flexibilité soit un véritable atout pour les entreprises, ils ne sont possibles que pour la réalisation de tâches précises et limitées dans le temps. Sa mise en place doit également se faire dans de situations précises, listées par la loi, à savoir :

  • Les contrats saisonniers ;
  • Un contrat de remplacement ;
  • En cas d’accroissement temporaire de l’activité ;

De plus, la durée maximale du CDD va varier selon le type de contrat, ou lorsque la mission pour laquelle il a été établi se termine. Pour un employeur, les contraintes sont également nombreuses :

  • Le salarié en CDD ne peut pas effectuer certains travaux à risques ;
  • Selon la durée du CDD, un délai de carence peut être appliqué ;
  • Il est impossible d’établir un CDD pour un poste donné pendant les 6 mois suivant un licenciement économique à ce même poste ;
  • La fin du CDD est accompagnée d’une prime de précarité égale à 10% du salaire brut du salarié ;
  • Sans preuve écrite, le CDD est automatiquement présumé à durée indéterminée, pouvant entraîner des indemnités de rupture de contrat.

Le processus de recours au CDD est malheureusement complexe malgré la flexibilité de ce type de contrat. Pour chaque CDD, vous devez respecter l’ensemble des dispositions légales, qui changent selon les critères du contrat, et respecter toutes les échéances.

A ces contraintes administratives et législatives viennent s’ajouter d’autres inconvénients sur l’aspect RH : accueillir un nouveau salarié en CDD demande du temps, ne serait-ce que pour le former à son nouvel environnement de travail et l’intégrer à sa nouvelle équipe. L’accueil et l’intégration du salarié sont essentielles pour que ce nouvel élément soit efficace dans votre entreprise.

Une des solutions pour se libérer des nombreuses contraintes liées à l’embauches de CDD est l’externalisation.

L’externalisation : des solutions pour gérer au mieux ses CDD

De plus en plus d’entreprises ont recours à l’externalisation, qu’il s’agisse de la paie, des ressources humaines, ou des deux à la fois. Les raisons de cette orientation vers un prestataire externe sont principalement :

  • Le manque de temps et/ou de moyens adaptés dans l’entreprise ;
  • La réduction des coûts des fonctions de support au sein de l’entreprise.

Il n’existe pas réellement de mauvaise raison pour externaliser, l’essentiel étant d’analyser en détail le fonctionnement de l’entreprise et ses besoins. Il est possible d’externaliser :

  • Les moyens informatiques et les prestations qui en découlent (maintenances réglementaires, gestion des entrées/sorties de salariés, etc..) ;
  • La production paie, notamment la saisie des éléments variables, le contrôle des bulletins, etc… ;
  • Les opérations post-paie (envois des bulletins, archivage et stockage des documents sous forme dématérialisée, etc…).

Depuis plus de 20 ans, Rue de la Paye intervient auprès des entreprises souhaitant externaliser, que ça soit leur paie, ou leur service RH. Grâce à des outils modernes mis à jour en temps réel et des équipes spécialisées dans les différents domaines paie et RH, l’externalisation par Rue de la Paye permet à votre entreprise de bénéficier :

  • D’un gestionnaire dédié, à votre écoute : vous pourrez lui communiquer par messagerie les potentielles entrées, renouvellements et transformations de contrats de vos salariés en CDD. Celui-ci s’occupera d’établir les bulletins de paie pour vos effectifs en temps et en heure ;
  • D’un portail RH, via lequel vos salariés peuvent mettre à jour leurs données personnelles, consulter leur solde de congés, etc… ;
  • D’un outil de gestions des absences et des notes de frais, pour vos salariés en déplacement ou en cas d’arrêt de travail.

L’externalisation vous permet une gestion sociale simple et sécurisée :

  • Vous vous simplifiez la gestion paie et RH : toutes les informations relatives aux congés, absences et autres se déversent automatiquement. Votre gestionnaire dédié s’occupe du reste ;
  • Vous gagnez du temps en vous libérant des processus paie et RH : grâce au portail salarié / manager, tout est réalisé en temps réel ;
  • Vous fiabilisez la gestion paie et RH de votre entreprise : les informations sont mieux traçables, vous responsabilisez vos salariés et bénéficiez également d’une assistance juridique.

Vous souhaitez en savoir plus sur l’externalisation pour votre entreprise ?
Contactez-nous

Sur le même sujet

Internaliser ou externaliser gestion de la paie de son cabinet ?
Paie pratique
Gestion de la paie en cabinet : internaliser ou externaliser ? 19 octobre 2021

La gestion de la paie est une tâche qui concerne toutes ou presque toutes les entreprises. Par conséquent, un grand nombre de cabinets d’experts-comptables sont également concernés. De manière générale, il existe deux méthodes de gérer la paie des entreprises clientes : L’internalisation de la paie : les tâches sont assurées en interne par le […]

prélèvement à la source
Paie pratique
Prélèvement à la source : comment ça marche ? 13 octobre 2021

Le prélèvement à la source (PAS) est un mode de recouvrement de l’impôt sur le revenu entré en vigueur depuis le 1er janvier 2019. Il supprime le décalage d’un an qui existait entre la perception des revenus et le paiement de l’impôt. Celui-ci est ainsi prélevé par un tiers payeur en temps réel, au moment […]

coût salarié au SMIC
Paie pratique
Salarié au SMIC 2021 : quel coût pour mon entreprise ? 13 octobre 2021

Lors de ses premières embauches, l’employeur peut proposer de rémunérer le salarié au SMIC (Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance). Cependant budgétairement, il est important de se souvenir que les frais ne se limitent pas au versement du salaire. Ces frais sont pour la plupart une obligation pour l’employeur et comportent notamment les cotisations et contributions […]

FacebookTwitterLinkedInEmail