Paie pratique

Comment choisir son prestataire de paye ?

12 mai 2014 par Gestionnaire de paie - Lecture 2 min.

Le nombre de sociétés proposant des services d’externalisation de la paye est croissant depuis plusieurs années. Comment choisir le bon partenaire ? La décision doit être prise sans précipitation et avec vigilance. Il faut d’abord avoir clairement cartographié le périmètre de l’activité à externaliser et être sûr de la faisabilité du projet. La décision à prendre influencera l’organisation de l’entreprise ou du cabinet pour plusieurs années.

Une équipe de gestionnaires de paie de qualité

Il est essentiel de s’assurer des compétences des personnes à qui vous confiez la gestion externalisée de vos payes. Renseignez-vous sur la réputation de la société sur internet, demandez lui des références de clients à contacter. Il est préférable de choisir une société d’externalisation de la paye qui a plus de 5 ans d’existence et qui de ce fait a prouvé la qualité de son modèle économique.

Les compétences des gestionnaires de payes est aussi très importante. Sont-ils capables de suivre les évolutions législatives ainsi que celles des conventions collectives, existe-t-il un bureau social ou un autre organe juridique pour les soutenir.

La relation humaine est aussi importante. La personne en charge de la gestion de votre paye externalisée sera en relation étroite avec vos collaborateurs. Plus qu’une relation de sous-traitance, l’externalisation de la paye est un vrai partenariat.

Un outil de traitement de la paye fiable

Pour garantir la qualité de la paye externalisée, il faut aussi demander à votre future partenaire quelle est la solution informatique choisie. Est-ce un système de paye appartenant à la société ? Est-ce celui d’un éditeur réputé ? Comment est-il hébergé ? Sur le serveur de l’entreprise ? En Saas ? En cloud ? Quelles sont les solutions en cas de dysfonctionnement ?

Des engagements contractuels clairs

Le contrat que vous signez avec votre prestataire doit être clair. Il doit vous proposer la liste des prestations que vous pouvez en attendre, les moyens mis en œuvre ainsi que les délais proposés pour la réalisation de la prestation. Pour plus de sécurité, assurez-vous de la réversibilité de la solution et des modalités de rupture du partenariat.

Un processus de mise en place et de suivi éprouvé

N’hésitez pas à demander à votre futur prestataire en externalisation paye un planning de mise en place et les différentes étapes prévues. Il vous faudra aussi préparer les équipes en interne au changement, votre partenaire peut vous faire part de son expérience.

Il faut environ un an pour que le projet d’externalisation de la paye atteigne sa vitesse de croisière. Vérifiez comment votre partenaire paie vous accompagnera, pendant cette période.

Vous êtes à la recherche d’un spécialiste de l’externalisation de la paye et des RH ? Depuis 2000, les experts de Rue de la Paye vous accompagnent dans vos projets et vous proposent un outil de travail simple et efficace. Contactez nous et nous répondrons à toutes vos questions.

Sur le même sujet

Avantage en nature véhicule
Paie pratique
Avantage en nature véhicule : définition et calcul 28 novembre 2022

Lorsqu’un véhicule d’entreprise est mis à la disposition d’un salarié qui l’utilise à des fins à la fois professionnelles et personnelles, l’utilisation privée constitue un avantage en nature. Il importe peu que l’employeur soit propriétaire ou locataire du véhicule (voiture en leasing). Nous vous présentons les conditions permettant le chiffrage de l’avantage en nature véhicule […]

avantage en nature
Paie pratique
Avantage en nature : les valeurs 2022 28 novembre 2022

Les avantages en nature font partie de la rémunération de vos salariés. A ce titre, ils sont soumis aux cotisations sociales et à l’impôt sur le revenu. L’avantage en nature nourriture ainsi que celui relatif au logement sont revalorisés le 1er janvier sur la base de l’évolution du taux prévisionnel de l’indice des prix (hors […]

Paie pratique
BTP congés intempéries : les taux de cotisation 2022-2023 25 novembre 2022

Chaque année, les entreprises du bâtiment et des travaux publics (BTP) ont l’obligation de cotiser au fonds du régime de chômage intempéries. Les taux de cette cotisation pour la période du 1er avril 2022 au 31 mars 2023 ont été fixés par un arrêté du 21 octobre 2022. L’abattement pratiqué sur les salaires soumis à […]

FacebookTwitterLinkedInEmail