Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Paie pratique

Cinq bonnes raisons d’externaliser la paye

24 août 2015 par Xavier THÉOLEYRE - Lecture 2 min.

Pourquoi externaliser la gestion de paye?

Dans l’ère du digital et de l’incertitude économique, sous-traiter une partie de ses activités annexes donne plus de flexibilité et permet une meilleure adaptation. Plus exigeante qu’il n’y parait, la paie est une procédure de plus en plus externalisée. Sa complexité et les lourdeurs administratives françaises soutiennent fortement cette tendance.

Au-delà d’une simple nécessité, externaliser la paye peut constituer un choix stratégique ancré sur un raisonnement rationnel. Confier sa paie à des spécialistes tels que Rue de la Paye, c’est avoir la garantie de :

1. Maîtriser les coûts : Faire appel à un prestataire rationalise le budget consacré à la gestion de la paye. Le coût unique remplace, outre les coûts salariaux, l’investissent logiciel, la formation et la veille réglementaire. La facturation au nombre de salariés en gestion, permet de prévoir et variabiliser les coûts en fonction de l’effectif réel.

2. Simplicité : En choisissant l’externalisation paye, les entreprises  bénéficiez d’un outil de travail disponible à tout moment, qui ne nécessite pas d’installation logicielle ou matérielle. Les données sont hébergées sur des serveurs sécurisés et l’accès est facilité par une interface ergonomique et conviviale, conçue pour la saisie des variables de payes et la récupération des documents numérisés sans besoin de formation spécifique.

3. Fiabilité : Une fois les variables saisies sur l’interface paie du prestataire, un binôme de gestionnaires de paie réalisent les bulletins des clients et les documents afférents. A tout moment, un expert est joignable par mail ou téléphone pour toute question. Une équipe qualifiée et expérimentée se charge aussi de la veille légale et met à la disposition de l’entreprise cliente une expertise en droit social continuellement mise à jour. Tout cela réduit le risque d’erreurs et leurs conséquences, ainsi que les retards concernant l’établissement de la paye mensuelle et les déclarations aux organismes.

4. Réactivité et dématérialisation totale : Le calcul et l’édition de fiches de paye n’est pas la seule activité incombant au service paye. Il a aussi pour charge d’établir régulièrement des déclarations sociales aux organismes collecteurs de charges (DUCS, DADS, DSN). Ces procédures sont fastidieuses et nécessitent parfois des allers retours avec l’administration pour s’assurer de la conformité des documents. De plus, une soumission trop tardive entraîne des lourdes pénalités. En externalisant aussi le service déclaratif,  les entreprises transfèrent cette responsabilité à leur prestataire. Comme la paye, toutes les opérations déclaratives sont dématérialisées. Les documents sont  mis à disposition sur un cloud avec accès sécurisé.

5. Efficacité : L’externalisation de la paye donne un autre effet  positif – le recentrage du service Ressources Humaines sur des activités stratégiques. La paye est une tâche ennuyeuse, compliquée et parfois risquée pour les RH. Elle les détourne de leur cœur de métier, la gestion du capital humain. En externalisant la paye, les RH se dégagent du temps à consacrer au recrutement, aux entretiens et à la formation pour développer une vraie stratégie et aider l’entreprise à avoir le bon salarié au bon poste au bon moment et dans les meilleures dispositions.

L’actualité

Paie pratique
Contribution formation professionnelle : tout savoir sur la CUFPA 2 août 2019

Avec la réforme de la formation professionnelle, à compter du 1er janvier 2019, la contribution formation et la taxe d’apprentissage sont regroupées dans une contribution unique à la formation professionnelle et à l’alternance (CUFPA). Quel est le montant de cette nouvelle contribution unique ? Quels sont les organismes collecteurs ? Quelles échéances à respecter ? […]

Actualité paie, Paie pratique
Loi PACTE : les effets sur le calcul des cotisations sociales 19 juillet 2019

La loi n° 2019-486 du 22 mai 2019 (JO du 23 mai 2019) relative à la croissance et la transformation des entreprises (PACTE) modifie, entre autres, les règles d’assujettissement et de calcul des cotisations sociales. Via une information publiée le 12 juillet 2019, l’Urssaf apporte des précisions sur la réforme des règles de calcul des […]

Paie pratique
Le surcroît d’activité dans l’entreprise 11 juillet 2019

Selon son secteur d’activité, une entreprise peut connaître des périodes de surcroît d’activité. Pour supporter cette période intensive, l’employeur peut avoir recours à l’embauche de salariés occasionnels. Toutefois, cette initiative d’embauche n’est pas sans conditions, ni sans obligations employeurs. Obligations de l’employeur Pour toute embauche, même celles qualifiées «  d’extra », l’employeur doit impérativement effectuer une […]

FacebookTwitterLinkedInEmail