Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Actualité paie

Charges sociales : ce qui pourrait changer en 2015-2016

1 janvier 1970 par Cyril Legrix - Lecture 2 min.

Le nouveau gouvernement a annoncé des mesures en faveur des diminutions des charges sociales sur les bulletins de paie à partir de 2015. Ces mesures n’ont pas encore été détaillées mais en voici les grandes lignes:

BAISSE DES CHARGES SALARIALES

La diminution des charges salariales devrait bénéficier, dans un premier temps, uniquement aux les salariés dont la rémunération est inférieure à 1.3 fois le SMIC, soit 1879 euros à ce jour.

L’objectif de cette baisse est d’atteindre une économie d’environ 500 euros par salarié (à temps complet) et par an.

Deux cotisations pourraient être concernées :

  • la cotisation de vieillesse (102 euros par mois pour un salarié au SMIC)
  • ou la CSG (107 euros par mois)

BAISSE DES CHARGES PATRONALES

Le gouvernement a déjà proposé une baisse du taux des cotisations « familiales » qui passerait de 5.25 % aujourd’hui à 3.45 % en 2015 pour les salariés dont la rémunération est inférieure à 1.6 fois le SMIC. Si nous simulons cette baisse, avec le SMIC actuel, cela représenterait une diminution de charges patronales de 312.21 euros (SMIC)  à 499 euros (1.6 SMIC) par an pour des salariés a temps complet.

En 2016, cette diminution s’appliquerait aussi pour les rémunérations comprises entre 1.6 et 3.5 fois le SMIC, soit une baisse de charges pouvant aller jusqu’à 1 093 euros par an pour un salarié rémunéré 3.5 fois le SMIC (base valeur 2014)

La réforme de la réduction Fillon devrait permettre de supprimer totalement les charges patronales d’URSSAF pour les salariés rémunérés au SMIC et être dégressive pour les salariés rémunérés entre le SMIC et 1.6 fois le SMIC, soit entre 1445 et 2313 euros au taux du SMIC actuel (dans les mêmes limites que la réduction Fillon actuelle).

Ces baisses de charges ne sont pas des suppressions. Il n’y aura donc pas d’économies sur la collecte. D’autre part, la dégressivité, tout en limitant les effets de seuil, participe à la complexification de la paye. Il faudra aussi s’assurer que le gel de la revalorisation des prestations sociales sera suffisant pour financer la baisse de charges en plus des économies annoncées récemment.

Pour toute demande sur nos services d’externalisation de la paie, n’hésitez pas à contacter votre gestionnaire de paie Rue de la Paye au 01 44 06 07 97.

Lire plusieurs articles du même auteur Cyril Legrix, Responsable gestionnaires de paie.

L’actualité

Actualité paie
Redressements URSSAF pour travail dissimulé : nouveaux chiffres publiés 1 janvier 1970

Une note de presse du réseau des URSSAF datée de 2 mai 2019 communique sur les bons résultats obtenus dans la lutte contre le travail dissimulé en 2018. Des redressements record ont été infligés l’année dernière aux entreprises qui fraudent pour ne pas payer les charges sociales. Passage en revue des chiffres clés ainsi que […]

Actualité paie
Congés payés : fin de la période de référence au 31 mai 2019 1 janvier 1970

Dans la plupart des entreprises, la période de référence pour le calcul des congés payés prend fin bientôt, le 31 mai 2019. Rappel des règles du Code du travail relatives aux congés ainsi que les principales nouveautés à connaître. CONGÉS PAYES : PÉRIODE DE RÉFÉRENCE 2018-2019 Pour rappel, tout salarié à droit à des congés […]

Actualité paie
Loi Pacte : les principales mesures pour les entreprises 1 janvier 1970

La loi PACTE (Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises) a été définitivement adoptée le 11 avril 2019 par le Parlement. Comptant plus de 200 articles, les objectifs majeurs de ce texte tentaculaire sont de simplifier la vie des entreprises, leur permettre de grandir et de créer plus d’emplois, ainsi que de […]