Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Paie pratique

Charges salariales : liste, taux et assiettes

1 janvier 1970 par rdlp - Lecture 2 min.

A quoi correspondent les charges salariales ?

Les charges salariales correspondent aux cotisations dues par l’employé aux organismes sociaux collecteurs, qui sont déduites de son salaire brut.

Leur montant apparaît sur la fiche de paie su salarié à coté des charges patronales. La somme de cotisation salariales et de cotisations patronales représente les charges sociales.

Les charges salariales participent au financement des prestations sociales telles que l’assurance chômage du salarié (Pôle emploi) ou encore l’assurance vieillesse et la retraite complémentaire. C’est l’employeur qui les collecte et les reverse aux organismes sociaux.

Liste de charges salariales

Non-cadres :

Cotisations de sécurité sociale (URSSAF)

Jusqu’en 2018, les salariés se voyaient retenir des cotisations pour l’assurance maladie, l’assurance vieillesse plafonnée et l’assurance vieillesse déplafonnée. La suppression de la cotisation salariale d’assurance maladie (0,75 %) au 1er janvier 2018 contribue en partie à l’augmentation de la CSG de 1,70 %.

L’assurance vieillesse de plafonnée est calculée sur la base du salaire brut. L’assurance vieillesse plafonnée est calculée, comme son nom l’indique, par rapport au plafond mensuel de sécurité sociale, soit en 2018 pour la partie de la rémunération inférieure à 3 311 €.

Assurance chômage (URSSAF)

Au 1er janvier 2018, la cotisation salariale d’assurance chômage baisse de 2,40 % à 0,95 %. Cette cotisation sera supprimée en totalité au 1er octobre 2018, contribuant ainsi elle-aussi à l’augmentation de la CSG.

Retraite complémentaire non-cadre (ARRCO)

Outre le régime de base, d’autres cotisations retraite apparaissent sur la fiche de paie de chaque salarié. Parmi celles-ci, nous rappelons notamment l’AGFF, une cotisation destinée à financer les pensions de traite et qui ne donne pas de point. Comme les autres, elle est calculée sur une assiette de cotisations divisée en tranches, qui varient selon les organismes (ARRCO et AGIRC, à voir ci-dessous pour les cadres).

CSG et CRDS (URSSAF)

La contribution sociale généralisée est destinée au financement de la protection sociale. La contribution au remboursement de la dette sociale, elle est calculée sur une base 98,25 % du salaire mensuel total dans la limite de 4 plafonds de la Sécurité sociale (soit 158 928 € pour l’année 2018); au-delà, ces cotisations sont calculées sur la totalité du salaire.

Éventuellement prévoyance et/ou Mutuelle

Si imposée par la convention collective ou par un usage dans l’entreprise.

Cadres :

Eléments cités ci-dessus plus Retraite complémentaire cadres (AGIRC), y inclus la Cotisation exceptionnelle et temporaire (CET), et cotisation APEC (chômage).

Charges salariales : taux et assiettes 2018

Voici un tableau de principales cotisations salariales, avec les taux à prendre en compte en 2018 :

COTISATION SALARIALE TAUX ASSIETTE
Assurance maladie, maternité, invalidité, décès 0,00 % * salaire total
Assurance vieillesse déplafonnée 0,40 % salaire total
Assurance vieillesse plafonnée 6,90 % jusqu’à 1 plafond de Sécurité sociale
CSG déductible 6,80 % assiette spécifique (voir ci-dessus)
CSG non déductible 2,40 % assiette spécifique (voir ci-dessus)
Assurance chômage 0,95% au 1er janvier 2018, supprimée au 1er octobre 2018 jusqu’à 4 plafonds de Sécurité sociale

* Bien que la cotisation salariale d’assurance maladie du régime général a été supprimée au 1er janvier 2018, une cotisation salariale maladie au taux de de 1,50 % est toujours due en Alsace-Moselle.

 

L’impact de mauvais taux de charges salariales sur le bulletin de paye peut être significatif. Un bulletin de paie sur 4 en France serait faux. Établir de paies justes assure, non seulement, la minimisation des risques de redressements, mais aussi la diminution des risques de litiges avec les salariés.

Tags:

L’actualité

Paie pratique
Emploi saisonnier : tout ce qu’il faut savoir 1 janvier 1970

Les beaux jours sont arrivés et s’accompagnent d’une forte demande d’emploi saisonnier dans les secteurs agricoles, hôteliers et touristiques. Toutefois il ne faut pas oublier les règles du Code du travail. Ci-dessous, vous trouverez un petit rappel des obligations pour les employeurs qui souhaitent embaucher des saisonniers. EMPLOI SAISONNIER : RAPPEL DES CONDITIONS L’emploi saisonnier […]

Conseils RH, Paie pratique
DSN et Attestation Employeur (AED) : la gestion des fins de contrat 1 janvier 1970

L’Attestation Employeur Dématérialisée (AED) permet de déclarer auprès de Pôle Emploi les fins de contrat des salariés. Avec l’arrivée de la DSN, cette déclaration est remplacée par un signalement de la fin du contrat de travail. Voici les étapes à suivre pour bien gérer les fins de contrat en DSN ainsi que les dernières nouveautés […]

Paie pratique
LODEOM 2019 : quelles modalités de régularisation ? 1 janvier 1970

Le régime spécifique d’exonération de cotisations (dite exonération LODEOM) applicable dans les départements et régions d’Outre-mer a connu des importantes modifications cette année. Les modalités de calcul de l’exonération ont été précisées qu’au mois de mars 2019. Les services de l’URSSAF ont ensuite communiqué sur les rectifications des erreurs de traitement. Le point sur ces […]