Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Paie pratique

Charges patronales, salaire net imposable, net à payer : Comparaison 2012 vs 2014

3 février 2014 par Cyril Legrix - Lecture 2 min.

La première période de paye de 2014 s’achève. Nous avons eu envie de comparer, entre 2012 et 2014, les charges patronales, le net imposable du salarié et le net à payer pour un salaire brut identique.

Étude comparative janvier 2012-janvier 2014

Nous prendrons ici l’exemple d’un salarié non cadre avec un contrat à temps complet pour 169 heures par mois, soit 151.67 heures à taux normale et 17h33 majorée à 25 %.

Ce salarié bénéficie d’une prévoyance non cadre de 0.66 % et d’une mutuelle isolée de 1.90 % du plafond de sécurité sociale :

 

Salaire de base brut mensuel 1 600 €

01/2012

01/2014

Variation

Charges patronales mensuelles

231,55 €

202.42 €

-12.58 %

Net imposable mensuel

1 071.20 €

1 287.92 €

+ 20.23 %

Net à payer mensuel

1 261.31 €

1 210.63 €

– 4 %

Salaire de base brut mensuel 1 800 €

01/2012

01/2014

Variation

Charges patronales mensuelles

402.39 €

369.16 €

– 8.26 %

Net imposable mensuel

1 243.74 €

1 449.10 €

+ 16.51 %

Net à payer mensuel

1 422.83 €

1 366.09 €

– 4 %

Salaire de base brut mensuel 2 000 €

01/2012

01/2014

Variation

Charges patronales mensuelles

576.39€

543.66 €

– 5.68 %

Net imposable mensuel

1 385.29 €

1 610.28 €

+ 16.24 %

Net à payer mensuel

1 584.37 €

1 521.56 €

– 4 %

  • Nous constatons que globalement les charges patronales des entreprises ont diminuées. Le calcul de la réduction Fillon se faisant à partir du montant du SMIC, plus les salaires se rapproche du SMIC plus cette baisse est significative.
  •  La suppression de la loi TEPA et l’intégration de la part patronale de la mutuelle au net imposable ont donc conduit une augmentation importante du net imposable des salariés.
  • La suppression de la loi TEPA est la principale responsable de la diminution du net à payer des salariés effectuant des heures supplémentaires.

Ces comparaisons sont faites sur ce qui est visible sur les fiches de paye. Le CICE, qui représente une baisse de charge de 6% en 2014 pour les salaires inférieurs à 2,5 Smic n’est pas pris en compte.

Nous remarquons donc que les charges patronales se déplacent nettement vers la fiscalité des salariés. Ce mouvement semble être une tendance de fond. La disparition programmée des cotisations familiales des entreprises et les discutions actuelles sur l’entrée dans l’assiette fiscale de la CSG participent de cette évolution.

LIENS UTILES

LIRE AUSSI

Taxe sur salaires : nouvelles tranches 2014
Nouveaux indices de paye au 1er janvier 2014
Convention collective et bulletin de paie
Le CICE à 6% depuis le 1er janvier 2014 : pensez au préfinancement
DADS-U : date butoir repoussée au 12 février 2014

Pour tout complément d’information sur nos services d’externalisation de la paie, n’hésitez pas à contacter votre gestionnaire de paie Rue de la Paye au 01 44 06 07 97.

Lire plusieurs articles du même auteur Cyril Legrix, Responsable gestionnaires de paie

Tags:

L’actualité

Paie pratique
Salariés d’astreinte : comment ça marche ? 21 juin 2019

Selon les besoins de l’entreprise, un employeur peut envisager d’appliquer des périodes d’astreinte pour ses salariés. En quoi consiste une astreinte ? Comment s’établie-t-elle ? Quels impératifs respecter ? Toutes les réponses dans cet article. Qu’est-ce qu’une période d’astreinte ? Une période d’astreinte est une période durant laquelle un salarié, sans être à disposition de l’employeur ni sur son […]

Paie pratique
Versement Transport 2019 : les changements au 1er juillet 17 juin 2019

A partir du 1er juillet 2019, le taux du Versement Transport (VT) ou le taux de Versement Transport Additionnel (VTA) évolue. Cette évolution dépendra du territoire et de son Autorité Organisatrice des Transports Urbains. COTISATION VERSEMENT TRANSPORT : RAPPEL DES CONDITIONS L’ensemble d’employeurs des secteurs public et privé employant 11 salariés et plus en région Ile-de-France […]

Paie pratique
Salarié au SMIC en 2019 : quel coût pour mon entreprise ? 14 juin 2019

Lors de ses premières embauches, l’employeur peut proposer de rémunérer le salarié au SMIC (Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance). Cependant budgétairement, il est important de se souvenir que les frais ne se limitent pas au versement du salaire. Ces frais sont pour la plupart une obligation pour l’employeur et comportent notamment les cotisations et contributions […]

FacebookTwitterLinkedInEmail