Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Actualité paie

Ce qui change pour la paie au 1er janvier 2016

31 décembre 2015 par Aurélie Moinas - Lecture 3 min.

Un certain nombre de changements affectant la gestion de la paie  entrent en vigueur au 1er janvier 2016. Voici un récapitulatif des principales évolutions des taux, plafond et barèmes qui vous serviront à élaborer les paies en 2016.

REVALORISATION DU SMIC AU 1er JANVIER 2016

Ce qui change pour la paie au 1er janvier 2016

Cette année, en respectant la méthode de calcul en vigueur depuis 2012 et une fois de plus sans coup de pouce du gouvernement, la hausse du SMIC est de 0,6% en 2016.

Le SMIC horaire évolue donc de 9,61 euros à 9,67 euros au 1erjanvier.

De même, le SMIC mensuel brut passe à 1 466,62 euros, pour 35 heures hebdomadaires.

RÉÉVALUATION DU PASS 2016

Le plafond annuel de Sécurité sociale augmente de 1,5% à 38 616 euros. Il est donc fixé à 3 218 euros mensuels et 177 euros par jours de travail.

HAUSSE DES COTISATIONS VIEILLESSE PLAFONNÉES ET DÉPLAFONNES

Les taux de la cotisation vieillesse plafonnée passent, en 2016,  à :

  • Part salariale : 6,90%
  • Part patronale : 8, 55%

Les nouveaux taux de la cotisation vieillesse déplafonnée seront en 2016 :

  • Part salariale : 0,35%
  • Part patronale : 1,85%

Ces derniers continueront d’évoluer en 2017 avec une hausse de 0,05 points pour les parts salariales et patronales.

TAUX DE COTISATION PATRONALE D’ALLOCATIONS FAMILIALES 2016

Les taux de cotisation patronale d’allocations familiales 2016 restent identiques à ceux de 2015 :

  • Salaire ≤ 1,6 SMIC : taux = 3,45%
  • Salaire > 1,6 SMIC : Taux = 5,25%

Attention à compter du 1er avril 2016, le taux de 3,45% s’appliquera  à toute rémunération n’excédant pas 3,5 fois le SMIC.

COTISATIONS AGIRC ET ARRCO 2016

Les taux de cotisation obligatoires du régime Arrco restent inchangés en 2016 :

  • Tranche 1 : 7,75 %  (4,65% pour l’employeur et 3,10 % pour le salarié)
  • Tranche 2 : 20.25 % (12,15% pour l’employeur et 8,10 % pour le salarié)

Le taux obligatoire de cotisation 2016 du régime Agirc reste  de 20.55 % (12,75% pour l’employeur et 7,8 % pour le salarié) sur les tranches B et C.

A noter qu’au 1er janvier 2016, le paiement des cotisations devient mensuel pour les entreprises qui sont déjà mensualisé pour l’URSSAF. A la même date, disparaît le traitement particulier des sommes isolées.

TAUX DE COTISATION FNAL 2016

Le taux de cotisation FNAL 2016 est identique à celui de 2015 :

  • Employer < à 20 salariés : Taux FNAL = 0,10% sur les salaires plafonnés
  • Employeur ≥ à 20 salariés : Taux FNAL = 0,50% sur l’ensemble des rémunérations

HCR : REVALORISATION DE L’AVANTAGE EN NATURE REPAS

Au 1er janvier 2016, le montant de l’avantage en nature « repas » (minimum garanti MIG) pour les entreprises relevant du secteur des hôtels-cafés-restaurants est porté à 3,52 euros (pour un repas) et ce, quel que soit le montant de la rémunération versée au salarié.

SEUIL D’EXONERATION TITRES-RESTAURANTS 2016

Pour être exonérée de cotisations de sécurité sociale, la contribution patronale au financement des titres restaurants doit respecter deux limites :

  • Etre comprise entre 50 et 60% de la valeur nominale du titre,
  • Ne pas excéder 5,37 euros en 2016.

FRAIS PROFESSIONNELS : BARÈMES 2016

Les montants forfaitaires des avantages en nature nourriture et logement sont revalorisés au 1er janvier 2016 :

Nourriture

Le barème des frais de repas permet au contribuable et à l’administration fiscale d’évaluer forfaitairement l’avantage en nature que constitue un repas pour le salarié. Et ce notamment dans le cadre de la déduction des frais professionnels.

Au 1er janvier le barème de déduction des frais de nourriture correspond aux sommes suivantes :

  • 1 repas : 4,70 euros
  • 2 repas : 9,40 euros

Pour les salariés nourris en cantine, restaurant d’entreprise ou interentreprises, l’avantage en nature peut être négligé lorsque la participation du salarié est au moins égale à 50 % de l’avantage en nature repas (soit 2,35 euros en 2016)

Logement

Lorsque l’employeur fournit le logement à son salarié, cet avantage est fixé sur la base d’une évaluation forfaitaire mensuelle selon un barème intégrant les avantages accessoires (eau, gaz, électricité, chauffage, garage).


Rémunération mensuelle  Avantage en nature pour une pièce Logement comportant plusieurs pièces principales
Moins de 1 609 € 68,00 € 36,30 € par pièce principale
De 1 609 € à 1 930,79 € 79,40 € 51 € par pièce principale
De 1 930,80 € à 2 252,59 € 90,60 € 68 € par pièce principale
De 2 252,60 € à 2 896,19 € 101,80 € 84,80 € par pièce principale
De 2 896,20 € à 3 539,79 € 124,60 € 107,50 € par pièce principale
De 3 539,80 € à 4 183,39 € 147,20 € 130,10 € par pièce principale
De 4 183,40 € à 4 826,99 € 169,80 € 158,40 € par pièce principale
À partir de 4 827 € 192,50 € 181,20 € par pièce principale

L’actualité

Actualité paie, Paie pratique
Loi PACTE : les effets sur le calcul des cotisations sociales 19 juillet 2019

La loi n° 2019-486 du 22 mai 2019 (JO du 23 mai 2019) relative à la croissance et la transformation des entreprises (PACTE) modifie, entre autres, les règles d’assujettissement et de calcul des cotisations sociales. Via une information publiée le 12 juillet 2019, l’Urssaf apporte des précisions sur la réforme des règles de calcul des […]

Actualité paie
Rencontrez Rue de la Paye aux Universités d’Été OEC IDF 2019 11 juillet 2019

Rencontrez Rue de la Paye, le spécialiste de l’externalisation de la paye et des RH pour les Experts-Comptables aus 30èmes Universités d’Été de l’Ordre des Experts-Comptables de Paris Ile-de-France, du 3 au 6 septembre 2019. A vos agendas ! Rue de la Paye vous accompagne pour une externalisation complète de la paye et des DSN. Nous vous […]

Actualité paie
Cotisations patronales 2019 : les réponses de l’administration 8 juillet 2019

Le 1er juillet 2019, la Direction de la Sécurité Sociale, ou DSS, a répondu à plusieurs questions sur la réforme des exonérations de cotisations du 1er janvier. Les principales thématiques évoquées furent : La réduction générale des cotisations patronales ; Les exonérations de cotisations spécifiques ; La baisse du taux de cotisation patronale d’assurance maladie. Cette instruction, […]

FacebookTwitterLinkedInEmail