Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Actualité paie

Bulletin de salaire simplifié au 1er janvier 2015

17 octobre 2014 par Cyril Legrix - Lecture 3 min.

Véritable serpent de mer, le bulletin de paie simplifié fait une nouvelle apparition sur la scène médiatique. Sa mise en place est évoquée pour le 1er janvier 2015. Selon le gouvernement, il devrait générer une économie de 1,5 milliard d’euros. Rendu plus lisible au salarié par le regroupement de certaines lignes et la disparition de la mention des charges patronales, il n’en supprime pas pour autant la complexité du calcul.

MOINS DE LIGNES SUR LA FICHE DE PAIE SIMPLIFIÉE

 

D’après Le Figaro, le bulletin actuel serait amputé de  toute mention des cotisations patronales et autres taxes payées par l’employeur. D’autre part, les cotisations salariales seraient elles regroupées par catégories :

 

En rajoutant les lignes relatives au salaire fixe, aux primes diverses, aux absences, au remboursement transport et aux tickets restaurant le nombre serait restreint à 10 ou 15 lignes contre au moins 25 actuellement.

UNE LECTURE SIMPLIFIÉE OU SIMPLETTE ?

La lecture du bulletin sera plus facile pour les salariés. L’utilisation de termes clairs pour chaque ligne rend explicite la destination des cotisations. C’est un plus indéniable pour le salarié. Par contre, le manque de détail lui interdit de comprendre les écarts de cotisation avec ses collègues par la simple comparaison du bulletin de salaire. Il devra se la faire expliquer par sa DRH.

Il est cependant regrettable de  perdre les informations sur les cotisations patronales. Elles montrent clairement l’effort de solidarité de l’employeur. Elles permettent aussi de faire taire les fantasmes : les cotisations sont toujours plus élevées pour les salariés et ce sont les employeurs qui en profitent.

BULLETIN DE PAYE SIMPLIFIÉ ET GESTION DE LA PAYE

Le bulletin de salaire simplifié ne peut plus être un outil de vérification des charges sociales. Le chef d’entreprise ou le responsable de paye devra se reporter aux tableaux de charges et au journal de paye, qui sera lui, détaillé.  A l’avenir, il pourra aussi se reporter à sa DSN.

Pour le gestionnaire de paye, la fiche de paye simplifiée ne change rien. Le calcul et l’affectation des cotisations patronales et salariales demeurent les mêmes.  Leur nombre est leur mode de calcul restent complexe et mouvant au grès des nouvelles législations  (Plafonnement, lissage, bases des calculs différentes…).

Cette simplification est uniquement cosmétique. Elle facilite la lecture du bulletin mais en aucune façon son calcul. Dans ces conditions, les 1,5 milliards d’économie espérés  par le gouvernement ne seraient-elles que des économies de papier et de frais d’envoi ?  Nous attendons toujours la concrétisation d’autres annonces comme l’harmonisation des bases de calcul des différentes charges sociales.

En conclusion, la lecture du bulletin de paye sera donc simplifié, mais en aucun cas le métier de gestionnaire de paye !

 

LIENS UTILES

LIRE AUSSI

– Rue de la Paye accélère la mise en ligne de sa nouvelle plateforme de paie.
– Prime de 1000 € pour l’employeur embauchant un apprenti
– Compte de prévention de la pénibilité (C3P) : Taux de cotisations 2015
– Est-il possible de conclure un CDD dans les métiers du service à la personne ?– N’externalisez pas uniquement la paye!
– Rôle du CHSCT

Pour toute demande sur nos services d’externalisation de la paie, n’hésitez pas à contacter votre gestionnaire de paie Rue de la Paye au 01 44 06 07 97.

Lire plusieurs articles du même auteur Cyril Legrix, Responsable gestionnaires de paie.

 

 

 

 

L’actualité

Actualité paie
Age de départ à la retraite : que prévoit la réforme 2019 ? 9 août 2019

La grande réforme des retraites annoncée pendant la campagne présidentielle de Macron est en route. Elle devrait entrer en vigueur en 2025. Une uniformisation des règles de calcul des pensions est souhaitée, quel que soit le régime de retraite auquel on est affilié. Nous avons déjà passé en revue les grandes axes des changements à […]

Actualité paie
Réforme assurance chômage : le système de bonus-malus 5 août 2019

Dans le cadre de la réforme de l’assurance chômage annoncée par le gouvernement, un système de bonus-malus sera mis en place d’ici 2021 pour limiter les recours des entreprises aux contrats à court-terme. Selon le secteur d’activité, une entreprise pourra voir son taux de contribution patronale d’assurance chômage varier de 3% à 5,05% en fonction […]

Actualité paie
Reforme de la formation professionnelle : les changements 2019 31 juillet 2019

La loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » (n° 2018-771 du 5 septembre 2018) réforme la formation professionnelle en profondeur. Voici les points clés de cette réforme, entrés en vigueur dès cette année ou attendus en 2020, voire 2021. LA MONÉTISATION DU CPF A compter de cette année, le CPF n’est […]

FacebookTwitterLinkedInEmail