Actualité paie

Prélèvements sociaux : base CSG = base de référence

18 septembre 2018 par Aurélie Moinas - Lecture 2 min.
base CSG

L’ordonnance n° 2018-474 du 12 juin 2018, publiée au Journal Officiel du 13 juin 2018 relative à la simplification et à l’harmonisation des définitions des assiettes des cotisations et contributions de Sécurité sociale a modifié l’assiette de référence sur laquelle sont calculées les cotisations de sécurité Sociale. La base CSG est ainsi la base de référence pour le calcul des prélèvements sociaux depuis le 1er septembre 2018.

BASE CSG APPLICABLE POUR TOUTES LES COTISATIONS SOCIALES

La CSG (contribution sociale généralisée) est un impôt dû pour participer au financement de la protection sociale sur tous les revenus d’activité. Toutefois, sont exclus de l’assiette de la CSG, les revenus des apprentis et la gratification des stagiaires.

Suite à l’ordonnance du 12 juin, l’assiette de la CSG devient l’assiette de référence à partir de laquelle sont définies les autres assiettes de calcul des prélèvements sociaux, en particulier l’assiette des cotisations de Sécurité sociale dues au titre du régime général de la sécurité sociale (article L. 242-1 du code de la sécurité sociale).

Selon, l’art. L. 136-1-1 du code de la Sécurité sociale, seront visées « toutes les sommes, ainsi que les avantages et accessoires en nature ou en argent qui y sont associés, dus en contrepartie ou à l’occasion d’un travail, d’une activité ou de l’exercice d’un mandat ou d’une fonction élective, quelles qu’en soient la dénomination ainsi que la qualité de celui qui les attribue, que cette attribution soit directe ou indirecte ».

Les nouvelles dispositions sont applicables depuis le 1er septembre 2018.

LES CAS D’EXONÉRATION CSG

L’ordonnance prévoit aussi  les différents cas d’exonération. Parmi ceux-ci nous pouvons retrouver :

  • l’épargne salariale ;
  • le financement de chèques vacances ;
  • les indemnités de rupture ;
  • le financement patronal de la protection sociale complémentaire ;
  • l’actionnariat salarié.

Cette harmonisation concerne l’ensemble des assurés, en restant toutefois sans effet sur les niveaux de prélèvements. Elle pour objectif de simplifier la législation applicable en matière de définition des assiettes sociales. De ce fait, les termes de « salaires », « gains », « rémunérations » sont donc substitués dans les textes par celui de « revenus d’activité » .

Dernière mise à jour : 20/01/2020

Tags:

Sur le même sujet

cotisations sociales
Actualité paie
Cotisations sociales : tout ce qui change en 2021 12 janvier 2021

Les taux de cotisations et contributions sociales n’évoluent pas beaucoup en 2020. Des changements sont néanmoins à prendre en compte pour certaines charges patronales qui évoluent chaque année. Voici par la suite les principaux changements survenus au niveau des charges sociales 2021. LES TAUX DE COTISATIONS SOCIALES 2021 La réduction Fillon augmente en 2021 suite […]

paie 2021
Actualité paie
Les nouveautés paie au 1er janvier 2021 11 janvier 2021

La nouvelle année s’accompagne comme toujours de nouveaux indices de paie et de nouveautés en ce qui concerne les RH. Entre les mesures complémentaires d’exonération et aide au paiement Covid-19, les évolutions du dispositif d’activité partielle ou encore la réforme du congé de paternité, les changements intervenus pour la paie 2021 sont nombreux. Voici l’essentiel […]

Aide embauche jeune
Actualité paie
Aide à l’embauche des jeunes : modalités d’attribution et montants 8 janvier 2021

Lors de la présentation de son plan d’aide à l’embauche des jeunes, le Gouvernement évoquait la création d’une aide au recrutement d’un jeune salarié. Le montant prévu pour cette aide est de 4000€ pour chaque jeune recruté entre août 2020 et janvier 2021. Un décret vient officiellement mettre en place cette aide, et précise également […]

FacebookTwitterLinkedInEmail