Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Actualité paie

Baisse du taux de majoration de retard Urssaf

19 mars 2018 par Adrien Coûteaux - Lecture 2 min.

En cas de retard de paiement des cotisations sociales, des majorations de retard sont appliquées. Dans le cadre des mesures prises pour la mise en place d’un « droit à l’erreur », un décret émis en date du 9 mars 2018, abaisse de moitié le taux de la majoration de retard complémentaire.

majoration

PAIEMENT URSSAF EN RETARD : BAISSE DU TAUX DE MAJORATION

En accord avec l’article R. 243-18, en cas de paiement tardif des cotisations et contributions payées à l’URSSAF, une majoration de retard est applicable. Celle-ci est fixée à 5 % du montant des cotisations et contributions non versées à la date d’exigibilité est applicable.

En outre, à compter de la date d’exigibilité des cotisations et contributions dues, une majoration de retard complémentaire est également imputée par mois ou fraction de mois écoulé.

Conformément à l’art. R. 243-18 modifié, le décret du 9 mars 2018 fixe le taux de cette majoration complémentaire à 0,2 % (au lieu de 0,4 %). La majoration ne peut faire l’objet de remise que si les cotisations ont été acquittées dans le délai de 30 jours qui suit la date limite d’exigibilité. La remise est aussi possible en cas d’événements présentant un caractère irrésistible et extérieur.

Le taux de la majoration complémentaire en cas de contrôle Urssaf,  est aussi abaissé de 0,2 % à 0,1 % à condition que les sommes redevables faisant l’objet du redressement soient payées dans les 30 jours suivant l’émission de la mise en demeure.

ENTRÉE EN VIGUEUR

Les nouvelles règles sont applicables à compter du 1er janvier 2018 pour les majorations complémentaires dues au titre des périodes d’activité courant.

Toutefois, lorsque ces majorations portent sur des cotisations faisant l’objet d’un redressement suite à contrôle, les règles sont applicables aux majorations complémentaires rendues exigibles par une mise en demeure émise à compter du 1er avril 2018.

En ce qui concerne le régime de la Mutualité sociale agricole (MSA), les règles relatives aux majorations de retard sont alignées sur celles des employeurs du régime général de la Sécurité sociale.

Tags:

Sur le même sujet

Actualité paie
Plan de Continuité d’Activité : ce qu’il faut savoir 2 juin 2020

Aucune entreprise n’est malheureusement à l’abri d’une crise majeure. L’épidémie de coronavirus a confirmé cette réalité pour beaucoup d’entre elles, dont l’activité a été mise à l’arrêt, partiellement ou complètement. Il est cependant possible pour une entreprise en crise d’établir un Plan de Continuité d’Activité, ou PCA, afin de maintenir ses activités essentielles, et reprendre […]

Actualité paie
Coronavirus : activité partielle et congés payés 29 mai 2020

L’épidémie de coronavirus en France a contraint un grand nombre d’entreprises de passer leurs salariés en activité partielle. Beaucoup d’entre elles se sont également questionnées sur le traitement de la paie en situation d’activité partielle, mais également sur la prise des congés payés. Revoyons ensemble comment l’activité partielle va impacter les congés payés et les […]

Actualité paie
Rémunération chômage technique : ce qui change sur la fiche de paie 28 mai 2020

Dans le cadre de la mise en place du dispositif d’activité partielle, également appelé chômage technique ou partiel, l’établissement de la paye pour les salariés concernés peut devenir particulièrement complexe. Taux horaire d’activité partielle, prise en compte des heures supplémentaires, écrêtement de la CSG/CRDS… le calcul correct de la rémunération chômage technique sur la fiche […]

FacebookTwitterLinkedInEmail