Conseils RH

Attestation employeur Pôle emploi : comment bien la rédiger ?

4 juin 2020 par Alina Popovici - Lecture 2 min.
attestation employeur Pôle emploi

A la fin du contrat de travail de l’un de vos salariés, l’employeur doit établir et transmettre une attestation destinée à Pôle emploi. Voici tout ce qu’il faut savoir sur la rédaction et l’envoi de l’attestation employeur Pôle emploi.

Attestation employeur Pôle emploi : c’est quoi ?

Lors de la fin ou de la rupture d’un contrat de travail, quelles que soient sa durée et sa nature, l’employeur doit obligatoirement établir une attestation employeur Pôle emploi, l’envoyer à Pôle emploi et la remettre au salarié. La remise au salarié doit absolument se faire le jour de la fin du contrat de travail, avec les autres documents remis au salarié lors de son départ.

Cette attestation permet au salarié de faire valoir ses droits aux allocations chômage (ARE). Le montant à percevoir par le salarié est en fait calculé en fonction des informations remplies dans l’attestation.

Attestation Pôle emploi : quelles informations doit-elle contenir ?

Pour la saisie d’une attestation Pôle emploi, l’employeur devra saisir et vérifier les informations suivantes :

  • Coordonnées de l’employeur : raison sociale, n° SIRET, code APE/NAF, n° URSSAF ;
  • Coordonnées du salarié : nom, prénom, adresse, numéro de sécurité sociale (NIR), date de naissance, statut, niveau, qualification, caisse de retraite complémentaire du salarié ;
  • Contrat de travail : type de contrat (CDI/CDD…), durée de l’emploi, horaire de travail, motif de rupture de contrat (licenciement, démission, rupture conventionnelle…), renseignements complémentaires (ex : détails du préavis) ;
  • Salaires et primes : montant des salaires bruts mensuels hors congés payés sur les 12 derniers bulletins de paie du salarié concerné, montant des primes et indemnités ;
  • Solde de tout compte : les différents types d’indemnités en fonction du type de contrat de travail (indemnité compensatrice de préavis, indemnité compensatrice de congés payés…) ;
  • Authentification de l’employeur : nom, prénom et qualité (chef d’entreprise, gérant, directeur…), lieu, date, signature.

Une fois validée, l’employeur est tenu de remettre au salarié un exemplaire de l’attestation, imprimé et signé.

Attention ! En cas de remplissage erronée de l’attestation (ex : motif de rupture de contrat de travail inexact), le salarié peut saisir le conseil de prud’hommes et prétendre des dommages et intérêts.

Modalités de transmission

Les entreprises de 10 salariés et plus doivent impérativement établir l’attestation employeur par voie électronique et la transmettre :

  • soit via le site Pôle emploi : suivre les étapes dans l’espace Employeur Pôle emploi pour remplir le formulaire d’attestation en ligne, transmission automatique à Pôle emploi ;
  • soit par le biais la DSN : effectuer un signalement fin de contrat de travail à effectuer dans les 5 jours ouvrés, transmission automatique à Pôle emploi, suivie par la réception de l’attestation employeur rematerialisée (AER).

Les employeurs dont l’effectif est inférieur à 10 salariés peuvent choisir entre l’envoi dématérialisé ou continuer à utiliser l’attestation papier, envoyée par courrier (format vierge à obtenir auprès de son agence Pôle emploi). Dans ce cas, l’adresse à utiliser est :

Pôle emploi – Centre de traitement – BP 80069 – 77213 Avon cedex.

Attention ! En cas de non remise de ce document au salarié et de l’envoi à Pôle emploi, l’employeur risque une amende de 1 500 €. En cas de remise tardive, le salarié peut demander des dommages et intérêts.

Sur le même sujet

Conseils RH
Maladie professionnelle : Prise en compte dès les premiers symptômes 21 octobre 2020

Le 1er juillet 2018, les règles de prise en compte des indemnisations pour maladie professionnelle ont changé. Elles sont plus favorables aux salariés en prenant en compte la constatation des premiers symptômes de la maladie par un médecin. Cette nouvelle règle instaure aussi une limite à la rétroactivité de l’indemnisation. LA MALADIE PROFESSIONNELLE Les conditions […]

Le recours au télétravail
Conseils RH
Le recours au télétravail 15 octobre 2020

De plus en plus d’entreprises ont recours au travail à distance, ou télétravail. Cette pratique peut être un véritable plus pour une entreprise, à la fois pour le confort du salarié dans sa mission en conciliant plus facilement vie privée et vie professionnelle, mais également un moyen de fidéliser de nouveaux collaborateurs. Télétravail ou travail […]

Entretien professionnel
Conseils RH
Entretien professionnel : définition, modalités et salariés concernés 14 octobre 2020

L’entretien professionnel permet à l’employeur et au salarié d’échanger sur les perspectives d’évolution professionnelle du salarié notamment en termes de qualifications et d’emploi. L’entretien professionnel est obligatoire Ce dispositif a été institué par l’ANI de décembre 2013 et rendu obligatoire dès la parution au Journal Officiel, le 7 mars 2014 de la loi votée le […]

FacebookTwitterLinkedInEmail