Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Paie pratique

Assurance chômage-perte d’emploi des dirigeants et chefs d’entreprise

1 janvier 1970 par Izabela Sula Gonzalez - Lecture 3 min.

Dans la conjoncture actuelle ou l’activité n’est pas garantie, le dirigeant d’entreprise peut avoir intérêt à se prémunir à titre personnel contre le risque de disparition de sa fonction au sein de l’entreprise suite à des contraintes économiques. Une dizaine d’organismes leur proposent une assurance chômage garantissant de 50 à 100% des revenus sur une période de 6 à 24 mois.

Assurance chômage du dirigeant d'entreprise
CONDITIONS D’AFFILIATION A L’ASSURANCE CHÔMAGE-PERTE D’EMPLOI DU DIRIGEANT

 

La première condition est de ne pas avoir de contrat de travail pour les fonctions de direction de l’entreprise. Les statuts éligibles sont :

 

 

  • Artisan, Commerçant
  • Dirigeant, Chef d’entreprise
  • Directeur Général, Dirigeant de SA, de SAS, de SARL
  • Dirigeant d’association percevant une rémunération professionnelle
  • Gérant d’EURL, d’EARL, de SARL, de SELARL, de SNC
  • Gérant de société d’exercice libéral exerçant en société civile
  • Gérant et associé en nom collectif
  • Gérant et associé de société en commandite
  • Administrateur de SA, le Président de directoire, le Président de conseil d’administration
  • Mandataire social

Il est possible de vérifier préalablement ses droits en effectuant une demande à Pôle Emploi.

Garanties demandées par l’assureur

Elles dépendent des organismes. Pour toutes les caisses, l’entreprise doit  être inscrite au registre des commerces et des sociétés ou au répertoire des métiers et être à jour dans ses règlements d’impôts et de cotisations. Le souscripteur devra produire des documents pour juger l’évolution du chiffre d’affaire sur les deux derniers exercices, et la santé de l’entreprise. L’âge du dirigeant est aussi nécessaire à la définition du taux de cotisation.

FAITS GÉNÉRATEURS DU VERSEMENT DE LA PRESTATION

Le versement de l’indemnisation chômage du chef d’entreprise est conditionné par une baisse de revenus. Cette dernière doit obligatoirement être liée à l’une des situations suivantes :

  • Procédure de sauvegarde, redressement judiciaire, liquidation judiciaire ou cession judiciaire liée à une contrainte économique
  • Fusion, une absorption ou restructuration de l’entreprise liée à une contrainte économique
  • Dissolution ou une cession amiable suite à une contrainte économique ;
  • Révocation ou un non renouvellement du mandat social du dirigeant.

L’indemnisation ne sera pas versée si la baisse des revenus est consécutive à :

  • Un ralentissement de l’activité pour diverses causes
  • Une cessation (arrêt ou vente) de l’entreprise à l’initiative du dirigeant assuré sans contrainte économique spécifiée par un Tribunal de Commerce

DURÉE ET MONTANT DE L’INDEMNISATION CHÔMAGE

La durée de l’indemnisation s’échelonnent entre 6 et 24 mois, pour un montant de 50 à 100 % de la rémunération des 12 derniers mois en fonctions des choix de l’assuré.

La fiscalité sur cette prestation sera la suivante :

  • Dirigeant salarié : les indemnités ne sont soumises ni à l’impôt sur le revenu, ni à la CSG/CRDS
  • Dirigeant non salarié, contexte loi Madelin : les indemnités sont imposables au titre de l’impôt sur le revenu, et soumises à la CSG/CRDS
  • Dirigeant non salarié, contexte non Madelin : les indemnités ne sont ni soumises à l’impôt sur le revenu et ni à la CSG/CRDS

LIENS UTILES

LIRE AUSSI

– Récapitulatif des indices et indicateurs de paie 2015
– Contrôle URSSAF des PME de moins de 10 salariés
 Loi Macron : La réforme du conseil des prud’hommes
– Comment construire son bilan social ?
– Montant de la prime panier BTP 2015 par région
– Comment calculer la prime de panier BTP ?
– Que deviennent les titres-restaurant périmés ?
– Barème des frais kilométriques 2015

Pour toute demande sur nos services d’externalisation de la paie, n’hésitez pas à contacter votre gestionnaire de paie Rue de la Paye au 01 44 06 07 97.

Contactez Izabela Gonzalez au sujet du bureau social de Rue de la Paye ou de la sous-traitance de paie au 01 44 06 07 97.

Tags:

L’actualité

Paie pratique
Emploi saisonnier : tout ce qu’il faut savoir 1 janvier 1970

Les beaux jours sont arrivés et s’accompagnent d’une forte demande d’emploi saisonnier dans les secteurs agricoles, hôteliers et touristiques. Toutefois il ne faut pas oublier les règles du Code du travail. Ci-dessous, vous trouverez un petit rappel des obligations pour les employeurs qui souhaitent embaucher des saisonniers. EMPLOI SAISONNIER : RAPPEL DES CONDITIONS L’emploi saisonnier […]

Conseils RH, Paie pratique
DSN et Attestation Employeur (AED) : la gestion des fins de contrat 1 janvier 1970

L’Attestation Employeur Dématérialisée (AED) permet de déclarer auprès de Pôle Emploi les fins de contrat des salariés. Avec l’arrivée de la DSN, cette déclaration est remplacée par un signalement de la fin du contrat de travail. Voici les étapes à suivre pour bien gérer les fins de contrat en DSN ainsi que les dernières nouveautés […]

Paie pratique
LODEOM 2019 : quelles modalités de régularisation ? 1 janvier 1970

Le régime spécifique d’exonération de cotisations (dite exonération LODEOM) applicable dans les départements et régions d’Outre-mer a connu des importantes modifications cette année. Les modalités de calcul de l’exonération ont été précisées qu’au mois de mars 2019. Les services de l’URSSAF ont ensuite communiqué sur les rectifications des erreurs de traitement. Le point sur ces […]