Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Actualité paie

Aide à l’embauche des jeunes : les mesures annoncées

24 juillet 2020 par Vincent Langlois - Lecture 2 min.

Le 23 juillet 2020, le Premier Ministre Jean Castex a présenté en détail le plan d’aide pour l’embauche des jeunes, initialement évoqué par Emmanuel Macron une dizaine de jours plus tôt. Ce plan d’aide à l’embauche, s’étalant sur 2020 et 2021, va concerner les jeunes de 25 ans ou moins pour tout contrat d’une durée d’au moins 3 mois.

L’exécutif a décidé d’inscrire cette aide à l’embauche dans les mesures de gestion de la crise du Covid-19. Ansi, une enveloppe d’environ 6,5 milliards d’euros sera affectée à un ensemble de mesures baptisé « Un jeune, une solution », qui s’ajoutera aux 3,5 milliards déjà budgétés.

Une aide jusqu’à 2 SMIC pour l’embauche d’un jeune salarié

L’aide pour l’embauche d’un jeune salarié sera ouvertes aux CDI et CDD d’au moins 3 mois conclus entre le 1er août 2020 et la fin janvier 2021. Elle sera versée trimestriellement, pour un montant pouvant atteindre jusqu’à 4 000€ pour les contrats d’un an ou plus, « sous la forme d’une compensation de charges versées par l’Agence de service et de paiement », a précisé le ministère du Travail.

Le plafond de rémunération mensuelle a également été revu à la hausse à la demande du patronat, passant de 1,6 SMIC à 2 SMIC, soit un peu plus de 3 000€.  Ce relèvement devrait ainsi permettre de couvrir la quasi-totalité des embauches prévues sur la période d’application de l’aide. Malgré la demande du Medef pour repousser l’âge maximal à 27 ans, le Gouvernement a décidé de le maintenir à 25 ans.

Grâce à cette mesure, le Gouvernement espère permettre la signature de 450 000 contrats (CDI et CDD confondus) en 2020, pour un coût estimé à 1,2 milliard d’euros. Autre point important, pour les TPE et les PME des « métiers de la transformation écologique des modèles économiques », le montant de l’aide sera normalement doublé.

S’ajoute à l’aide à l’embauche le retour des emplois aidés (arrêtés en 2017) pour les jeunes en difficultés pour trouver du travail. Près de 60 000 (dont 10 000 en 2020) Contrats Initiative Emploi (ou CEI) seront débloqués dans le secteur marchand.

Pour les secteurs associatif et public, les contrats aidés qualifiés de « Parcours emploi compétences » seront augmentés de 60 000, en plus des 20 000 initialement prévus.

Un meilleur suivi pour les jeunes

Le plan d’aide prévu par l’État va plus loin que l’aide financière. Il prévoit également 50 000 entrées en Garantie jeunes supplémentaires pour 2021, pour un futur total de 150 000.

Rappel :
La Garantie jeune permet d’accompagner les jeunes âgés de 16 à 25 ans en situation de précarité vers l’emploi ou la formation. Pour l’appliquer, un contrat est signé entre le jeune et la mission locale. 

Le Gouvernement prévoit également de doubler le nombre de jeunes bénéficiant d’un suivi intensif par Pôle Emploi en 2021. De plus, les aides pour les embauches d’apprentis et d’alternance sont reprises jusqu’à fin février 2021, aux montants suivants :

  • 5 000 € pour l’embauche d’un apprenti / alternant de moins de 18 ans ;
  • 8 000 € pour l’embauche d’un apprenti / alternant de plus de 18 ans.

Ces mesures permettront de conserver une embauche dans les entreprises déjà établies ainsi que les premières embauches dans les jeunes entreprises.

Sur le même sujet

Actualité paie
Coronavirus : indemnité complémentaire, salariés vulnérables et garde d’enfant 4 août 2020

Lorsqu’un salarié est en arrêt de travail car il est malade du coronavirus, l’assurance maladie n’applique plus de délai de carence pour le versement des IJSS. Un décret paru au JO le 10 mars 2020 suspend également le délai de carence pour le versement des indemnités complémentaires par l’employeur. Ce décret simplifie également la procédure […]

Actualité paie
Le dispositif d’activité partielle de longue durée 3 août 2020

La loi du 17 juin 2020 a institué le dispositif d’activité partielle de longue durée. Ce dispositif spécifique d’activité partielle permet à l’entreprise confrontée à une lourde réduction d’activité de réduire ses horaires de travail. L’entreprise sera indemnisée, mais devra en contrepartie s’engager à maintenir l’emploi. Les différentes modalités et règles d’indemnisation ont été précisées […]

Actualité paie
Chômage partiel : enquête massive contre la fraude 31 juillet 2020

La crise sanitaire du coronavirus a contraint un grand nombre d’entreprises à recourir au chômage partiel. Ce dispositif, pris en charge par l’État, a coûté plusieurs milliards d’euros au total. Pour limiter le plus possible le coût total du dispositif, le Gouvernement a décidé de renforcer les contrôles en cas de mise en chômage partiel. […]

FacebookTwitterLinkedInEmail