Le blog des gestionnaires de paie et des experts des RH

Paie pratique

Qu’est-ce que l’AGFF ?

21 septembre 2011 par rdlp - Lecture 2 min.

L’Association pour la gestion du Fond de Financement assure depuis 2001 (en remplacement de l’ASF), le surcoût des départs avant 65 ans dans les régimes complémentaires AGIRC et ARRCO.

Pour le régime de base l’âge de la retraite est de 62, sous condition d’avoir cotisé le nombre d’année nécessaire. Il est même plus bas pour les carrières longues et les salariés handicapés.

Pour les régimes AGIRC et ARRCO, la retraite à taux plein est déclenchée entre 65 et 67 ans en fonction de l’année de naissance.

L’AGFF permet donc  le financement des conditions de départ en retraite à taux plein avant les seuils de déclenchement des droits AGIRC–ARRCO à taux plein. Elle compense le décalage avec le régime de base, en prenant à sa charge le surcoût global que représentent, pour les régimes de retraite complémentaire, les départs en retraite anticipée à taux plein avant 65/67 ans.

Le financement de l’AGFF

Ce financement est géré de manière globale et ne traite pas individuellement les dossiers de retraites anticipées.  De mêmes, les cotisations sont réparties sur l’ensemble des salariés, qu’ils aient l’intention de liquider leur retraite à l’âge prévu pour le taux plein des régimes de retraite complémentaires ou plus tôt.

Sans le dispositif AGFF, les salariés qui partiraient en retraite avant l’âge du taux plein AGIRC-ARRCO subiraient un abattement pouvant monter à 22%.

Les excédents de financement après le versement aux retraités par anticipation sont reversés aux régimes AGIRC et ARRCO pour contribuer à l’équilibre de leur financement.

L’accord est conclu jusqu’au 30 juin 2011.La cotisation AGFF se calcule de la même façon que pour les cotisations de retraite complémentaire mais ne donne pas de points supplémentaires au salarié.

Les cotisations AGFF

A partir du 1er janvier 2019, les cotisations AGFF sont fusionnées avec elles de la GMP (Garantie générale de point) au sein de la cotisation CEG (Contribution d’équilibre général). C’est l’une des conséquences de la fusion des régimes Agirc et Arrco.

Les taux de cotisation AGFF

La cotisation CEG a pour objectif :

  • de compenser la charge financière résultant des départs à la retraite entre 62 et 67 ans
  • de maintenir les droits des salariés cadres ayant bénéficié de la GMP

En 2019 les taux de cotisation sont de :

  • 2,15% sur la tranche 1
  • 2,70% sur la tranche 2

Historique de l’AGFF

L’AGFF a été créée en 2001 pour remplacer  l’ASF qui elle-même finançait la Garantie de ressources.

En 1972 est instaurée la Garantie de ressources. Ce système de préretraite a été créé au sein du régime d’assurance-chômage, pour les salariés âgés de 60 à  65 ans. Les bénéficiaires obtenaient des droits à retraite complémentaire pour leurs périodes de préretraite, celles-ci étant validées par les régimes Agirc et Arrco.

L’ASF a pris en charge ce dispositif lors de la mise en place de la retraite à 60 ans. Cette association regroupant les régimes de retraite AGIRC et ARRCO assure le financement des préretraites et retraites complémentaires anticipées versées à taux plein. Ces systèmes d’anticipation se sont restreints à partir de 1984 pour disparaitre totalement à la fin des années 1990.

Les anciens bénéficiaires (désormais un groupe fermé de retraités), perçoivent une fraction de leur retraite complémentaire au titre de la validation des périodes de garantie de ressources. Les allocations correspondantes sont maintenant financées par l’AGFF (qui a pris la suite de l’ASF en 2001).

Mise à jour 09/11/2018

Tags:

L’actualité

Paie pratique
Salarié au SMIC en 2019 : quel coût pour mon entreprise ? 14 juin 2019

Lors de ses premières embauches, l’employeur peut proposer de rémunérer le salarié au SMIC (Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance). Cependant budgétairement, il est important de se souvenir que les frais ne se limitent pas au versement du salaire. Ces frais sont pour la plupart une obligation pour l’employeur et comportent notamment les cotisations et contributions […]

Paie pratique
Travail à temps partiel : les conditions à respecter 5 juin 2019

Le travail à temps partiel (TTP) implique une durée inférieure à la durée légale du travail (151,67 heures par mois ou 35 heures par semaine) ou à la durée conventionnelle, si celle-ci est inférieure à la durée légale. Passons en revue tout ce qu’il faut savoir sur les droits et les obligations des salariés et […]

Paie pratique
BDES : définition, contenu et fonctionnement 4 juin 2019

La Base de Données Economiques et Sociales (BDES), appelée aussi auparavant la Base de Données Uniques (BDU), regroupe les informations sur les grandes orientations économiques et sociales de l’entreprise. L’ensemble des informations qu’elle contient doit permettre de donner une vision globale et claire de l’emploi, de la formation et de l’utilisation des ressources financières générées […]

FacebookTwitterLinkedInEmail