Conseils RH

BTP : travailler pendant la canicule

1 août 2021 par Vincent Langlois - Lecture 2 min.
BTP : travailler pendant la canicule

Pour les entreprises du BTP, il est fréquent (surtout en période de canicule) que leurs salariés soient exposés à de fortes chaleurs. Afin de préserver la santé et la sécurité de ces-derniers, l’employeur doit mettre en place plusieurs mesures de précautions. L’OPPBTP, qui avait déjà fourni une guide des précautions à suivre pour les chantiers lors de la crise sanitaire, revient sur les recommandations à suivre pendant les fortes chaleurs.

Travail BTP : une surveillance mutuelle lors des fortes chaleurs

Pendant une période de canicule, l’OPPBTP recommande une surveillance mutuelle entre les ouvriers présents sur les chantiers. L’employeur devra être à l’écoute de ses salariés, qui devront l’être aussi entre eux.

Les salariés devront être attentifs à la présence de symptômes d’un coup de chaleurs, à savoir :

  • Anomalies du comportement ;
  • Signes forts de fatigue et/ou de faiblesse ;
  • Vertiges ;
  • Nausées et vomissements ;
  • Soif intense.

Si un ou plusieurs de ces symptômes sont remarqués par des salariés, ils devront les signaler le plus rapidement possible à l’employeur.

Pour limiter l’exposition au soleil, procéder à une rotation des tâches est très fortement conseillé si cette méthode est possible pour l’entreprise du BTP, tout comme pour le décalage des horaires de travail. Augmenter le temps de pause ou leur nombre pendant les heures les plus chaudes est également une bonne initiative.

Maintenir une hydratation régulière

Sur les chantiers, l’employeur est tenu de mettre à disposition de chaque salarié 3 litres d’eau par jour minimum. Inciter les salariés à se réhydrater régulièrement (3 fois par heure ) est fortement recommandé par l’OPPBTP.

De plus, en raison de l’épidémie de COVID-19, les différents salariés doivent respecter les mesures de prévention suivantes avant de s’hydrater :

  • Se laver les mains ;
  • Ne pas laisser son masque autour du cou ou sur le front ;
  • Décrocher son masque d’un côté en ne touchant que l’élastique ;

En situation de canicule, le port du masque peut être un facteur de pénibilité pour les salariés sur le chantier. Organiser les chantiers pour respecter la distanciation sociale peut alors être un moyen d’éviter cette pénibilité supplémentaire.

Habillement sur les chantiers en cas de fortes chaleurs

Sur un chantier, hormis les équipements obligatoires de sécurité (casques, chaussures de sécurité, etc…), les salariés sont libres de se vêtir comme ils le souhaitent.

Malgré la chaleur des périodes de canicule, il est inconcevable de négliger l’équipement de protection du salarié. Pour adapter le mieux possible l’habillement des salariés pendant une période fortes chaleurs, des solutions simples sont envisageables :

  • Fournir des tenues de travail / équipements de protection clairs et favorisant l’évaporation de la sueur ;
  • Inciter les salariés à ne pas travailler torse nu pour éviter les insolations ;
  • Fournir des lunettes de protections teintées.

Attention !
Si, malgré les efforts de l’employeur, le salarié présente un motif raisonnable de penser que le travail par forte chaleur reste un danger immédiat pour sa santé, il pourra exercer son droit de retrait.

Tags:

Sur le même sujet

Accident de travail : procédure et maintien de salaire
Conseils RH
Accident de travail : procédure et maintien de salaire 18 janvier 2022

En cas d’arrêt suite à un accident de travail, le salarié bénéficie d’indemnités journalières de la part de la Sécurité sociale. Celles-ci visent à compenser partiellement la perte de salaire consécutive à l’arrêt de travail. En plus des IJSS, sous certaines conditions, l’employé peut toucher des indemnités complémentaires de la part de l’employeur. Quelle procédure en cas […]

Activité partielle de l’entreprise : tout ce qu'il faut savoir
Conseils RH
Activité partielle de l’entreprise : tout ce qu’il faut savoir 14 janvier 2022

Lorsque les entreprises traversent des périodes difficiles et souhaitent prévenir les licenciements, elles font appel à ce qu’on appelle l’activité partielle (AP). Cela veut dire que l’activité de l’entreprise est réduite ou suspendue temporairement, tout en conservant la possibilité de maintenir les emplois des salariés. Découvrez tous les aspects importants de ce dispositif, les nouveautés […]

Entretien professionnel : définition, modalités et salariés concernés
Conseils RH
Entretien professionnel : définition, modalités et salariés concernés 14 janvier 2022

L’entretien professionnel permet à l’employeur et au salarié d’échanger sur les perspectives d’évolution professionnelle du salarié notamment en termes de qualifications et d’emploi. L’entretien professionnel : une obligation Ce dispositif a été institué par l’ANI de décembre 2013 et rendu obligatoire dès la parution au Journal Officiel, le 7 mars 2014 de la loi votée […]

FacebookTwitterLinkedInEmail