Témoignage PME : externalisation paye franchise

14 mai 2019 par Xavier Theoleyre - Lecture 2 min.

«Je suis à fond sur la communication digitale et on peut tout faire sur votre site. Je peux saisir les payes quand je veux, à l’heure que je veux et d’où je veux. On a les fiches de paye et les charges en 48h. La paye, c’est sensible pour nos salariés. Quand j’ai une question, je décroche mon téléphone et j’ai toujours quelqu’un pour me répondre…»

Aurélien, Lemardet, Gérant d’une franchise de restauration à Arras et Saint Maximin.

 

 

Xavier Théoleyre : Monsieur Lemardelet, comment avez-vous pris la décision de vous lancer dans la Franchise ?

 

Aurélien Lemardelet : J’étais cadre chez un grand discounteur alimentaire allemand depuis plusieurs années et j’avais envie de créer ma propre boîte. Je suis allé au salon de la franchise dans l’idée de me renseigner sur les franchises de distribution alimentaire mais tout ce qu’on me proposait était d’ouvrir une supérette et j’avais envie de plus. Au cours de ma visite au salon, je suis tombé par hasard sur l’équipe de l’enseigne de restaurant spécialiste de la pomme de terre. Le courant est bien passé, le concept m’a plu.

Grâce aux indemnités de rupture de contrat avec mon ancien employeur, j’ai ouvert un restaurant à Arras il y a 2 ans et grâce à la rentabilité du concept, j’ai pu ouvrir un autre restaurant à Saint-Maximin il y a 7 mois.

Ma compagne et moi gérons ensemble les 2 établissements. Elle est deux tiers du temps à Arras et un tiers à Saint-Maximin et moi l’inverse.

 

Comment gériez-vous la paye avant de choisir Rue de la Paye ?

 

Aurélien Lemardelet : Avant Rue de la Paye, j’avais le comptable conseillé par le groupe. Au fil du temps, c’est devenu compliqué. Sur conseil de cet expert-comptable, je me suis intéressé à Rue de la Paye. J’ai passé directement les deux restaurants chez Rue de la Paye en septembre.

 

Et maintenant, comment se passe votre gestion paye avec Rue de la Paye ?

 

Aurélien Lemardelet : C’est moi qui fais les payes. Je suis à fond sur la communication digitale et on peut tout faire sur votre site. Je peux saisir les payes quand je veux, à l’heure que je veux et d’où je veux. Avec la messagerie intégrée, on gagne vraiment du temps en communication et la réactivité est bonne. On a les fiches de paye et les charges en 48h. La paye, c’est sensible pour nos salariés. Quand j’ai une question, je décroche mon téléphone et j’ai toujours quelqu’un pour me répondre, même si ce n’est pas mon contact principal. Rue de la Paye propose aussi de l’assistance juridique.

 

Vous êtes donc satisfait de votre relation avec Rue de la Paye. Comment c’est passé la mise en place de votre dossier de paye ?

 

Aurélien Lemardelet : C’est allé assez vite après la transmission des documents. J’ai juste eu à vérifier les fiches salarié. La prise en main du logiciel de paie a été rapide, une formation d’une heure a suffi. Il est vraiment simple à utiliser que ce soit pour la paye ou pour l’entrée d’un nouveau salarié et c’est facile de retrouver les documents. J’apprécie aussi l’accompagnement de mon chef de projet. Elle assure le suivi de la prestation au quotidien et contrôle la qualité. J’ajouterai que le rapport qualité/prix est plutôt bon.

 

Tags:

L’actualité

Conseils RH
La mise à la retraite d’un salarié 13 septembre 2019

Lorsqu’un salarié atteint l’âge de la retraite, cela ne veut pas dire que son contrat de travail se termine. Son employeur ne peut pas donc pas affirmer légalement que le contrat est arrivé à terme. Cependant, et sous certaines conditions, il est possible pour l’employeur de mettre son salarié à la retraite d’office. Attention toutefois, […]

Actualité paie
« Barème Macron » : les Prud’Hommes maintiennent leur opposition 11 septembre 2019

Le 17 juillet 2019, la Cour de Cassation avait rendu son avis validant le nouveau barème d’indemnisation en cas de licenciement sans cause réelle. Ce positionnement favorable envers le nouveau « barème Macron » n’avait pas fait l’unanimité auprès des Conseils des Prud’Hommes. Actuellement, deux conseils ont refusé de suivre la position de la Cour […]

Actualité paie
Contribution formation 2019 : n’oubliez pas l’acompte ! 9 septembre 2019

Dans le cadre de la loi Avenir Professionnel, le recouvrement de la contribution à la formation professionnelle et de la taxe d’apprentissage sera transféré à aux URSSAF (à partir des rémunérations de 2021). Ainsi, les employeurs d’au moins 11 salariés devront verser un acompte sur la contribution formation aux opérateurs de compétences, et ce avant […]

FacebookTwitterLinkedInEmail