Comment je suis arrivée dans la famille Rue de la Paye

21 mai 2013 par simongleize - Lecture 2 min.

Hier c’était ma première journée chez Rue de la Paye en tant que  gestionnaire de paye dans le bureau de Bucarest. Etant tout au début de mon aventure dans le métier de la paye, je commence mon activité de blogueuse par l’histoire de mon heureuse rencontre avec l’entreprise et comment j’ai été recrutée.

Après plusieurs années passées à l’étranger, dont cinq en France, un passage par le monde de la recherche et du conseil en management, j’ai décidé il y a quelques mois de rentrer dans mon pays natal, à la recherche d’équilibre dans la vie de famille et d’un vrai nouveau défi pour mon parcours professionnel. La réponse à celle-ci est arrivée un jour tout spontanément sur Facebook, à travers l’invitation à une « Journée portes ouvertes » chez Rue de la Paye, posté par Franco-Jobs (une plateforme de recrutement pour francophones en Roumanie).

En gros, en quelques heures j’ai découvert l’offre d’emploi, je me suis inscrite sur la page de l’évènement et j’ai passé mon premier entretien téléphonique en français avec un responsable Franco-Jobs. Le lendemain j’ai participé à l’évènement organisé par Rue de la Paye, où j’ai pu connaitre un peu mieux son modèle économique et les spécificités des postes à pourvoir, mais aussi l’atmosphère générale du milieu de travail et les valeurs qui définissent la culture de la société, très explicites dans l’interaction des membres des différentes équipes.

L’esprit d’entre-aide, l’absence de barrières de communication entre les différents départements et niveaux hiérarchiques, la flexibilité de l’entreprise compte tenu de sa taille ainsi que son fort caractère digital sont des facteurs déterminants que j’ai pu observer en détail pendant ma première visite chez Rue de la Paye. Ils ont parfaitement correspondu à mes attentes et aspirations concernant mon projet professionnel : faire partie d’une entreprise à taille humaine, innovante et en pleine croissance, qui peut exploiter pleinement mon potentiel, qui sait me challenger, mais qui arrive également à garder une atmosphère de travail conviviale et son « âme start-up ».

Après un test écrit de mathématique-logique en français, un entretien avec Oana Ionescu (Responsable Gestionnaires Paye) et Adrien Couteaux (Responsable Service Clients), j’ai eu un entretien final avec « les trois grands » dans la hiérarchie  Rue de la Paye – Frédéric Malot (PDG), Cyril Legrix (Directeur de production paye) et Izabela Sula-Gonzalez (Directrice générale en vidéo-conférence depuis le  bureau de Paris), qui ont très rapidement donné leur accord unanime pour que je rejoigne l’équipe des gestionnaires de paye à Bucarest.

J’ai trouvé tout ce processus extrêmement efficace et transparent, vraiment révélateur de l’atmosphère générale dans l’entreprise et basé, tout au long de ses étapes, sur un dialogue très honnêtes entre les deux parties. Au total, je suis ravie d’être intégrée maintenant dans une structure bien organisée, à taille humaine, où je peux poursuivre mes objectifs de développement sur plusieurs axes et de contribuer de mon mieux aux synergies de notre équipe.

Tags:

L’actualité

Conseils RH
La mise à la retraite d’un salarié 13 septembre 2019

Lorsqu’un salarié atteint l’âge de la retraite, cela ne veut pas dire que son contrat de travail se termine. Son employeur ne peut pas donc pas affirmer légalement que le contrat est arrivé à terme. Cependant, et sous certaines conditions, il est possible pour l’employeur de mettre son salarié à la retraite d’office. Attention toutefois, […]

Actualité paie
« Barème Macron » : les Prud’Hommes maintiennent leur opposition 11 septembre 2019

Le 17 juillet 2019, la Cour de Cassation avait rendu son avis validant le nouveau barème d’indemnisation en cas de licenciement sans cause réelle. Ce positionnement favorable envers le nouveau « barème Macron » n’avait pas fait l’unanimité auprès des Conseils des Prud’Hommes. Actuellement, deux conseils ont refusé de suivre la position de la Cour […]

Actualité paie
Contribution formation 2019 : n’oubliez pas l’acompte ! 9 septembre 2019

Dans le cadre de la loi Avenir Professionnel, le recouvrement de la contribution à la formation professionnelle et de la taxe d’apprentissage sera transféré à aux URSSAF (à partir des rémunérations de 2021). Ainsi, les employeurs d’au moins 11 salariés devront verser un acompte sur la contribution formation aux opérateurs de compétences, et ce avant […]

FacebookTwitterLinkedInEmail