Exemple de fiche de paie

Comment lire une fiche de paie ?

La compréhension de chaque ligne du bulletin de salaire peut être difficile. Voici un exemple de fiche de paie réalisée par Rue de la Paye. Découvrez un descriptif de chaque rubrique en passant au dessus de la zone du bulletin correspondante.

exemple-bulletin-de-paie Identité de l'employeur Références du bulletin de salaire Congés payés Matricule et Numéro de Sécurité Sociale Identité et adresse postale du salarié Références du poste occupé par le salarié Salaire de base Salaire brut Cotisations URSSAF Cotisation FNAL Réduction TEPA fillon 2012 Cotisations chômage, retraite, prévoyance et formation CSG déductible Forfait social Total des retenues Net imposable CSG non déductible, CRDS Remboursement transport Net à payer Cumuls d'heures et de jours Cumuls des salaires Cumuls des cotisations Net à payer Convention collective

Les informations obligatoires sur la fiche de paie

Identité de l’employeur

• Raison sociale de l’employeur

• Adresse postale

• Numéro de Siret : identifiant de l’établissement sur 14 chiffres dont les 9 premiers sont le numéro de SIREN.

• Code NAF : il est attribué en fonction de l’activité principale de l’entreprise et sert aux statistiques de l’Insee

• Numéro URSSAF : identifiant de l’entreprise et caisse de laquelle elle dépend

Références du bulletin de salaire

• Période couverte par le bulletin de salaire

• Date de paiement du salaire

• Dates de validité du contrat du salarié durant la période couverte par ce bulletin de salaire

retour haut de page

Congés payés

• CP-N1 fait référence aux congés payés acquis l’année précédente. Elle est généralement comptée du 1 juin au 31 mai.

• CP-N comptabilise les congés payés de la période en cours

• Acquis : nombre de jours à prendre que le salarié a cumulés

• Total pris : cumul du nombre de jours utilisés par le salarié

• Solde : cumul des jours restant à prendre

Matricule et NoSécu

• Le matricule est le numéro du salarié au sein de l’entreprise

• NoSécu  : Numéro de sécurité sociale du salarié

Identité et adresse postale du salarié

Références du poste occupé par le salarié

• Date d’entrée en poste

• Emploi : poste occupé dans l’entreprise

• Ancienneté dans l’entreprise

• Qualif : statut du salarié Employé, Cadre, etc.

• Classification selon la convention collective

• Coefficient selon la convention collective

• SMIC Horaire : valeur du SMIC horaire en euros fixé par la loi

• Plafond sécu : plafond de la sécurité sociale fixé par la loi. Il est utile pour déterminer la base de calcul des cotisations.

Convention collective

Bureau d’étude… : Convention collective à laquelle appartient le salarié.

retour haut de page

Les rubriques du bulletin de paie

Salaire de base

Le salaire de base correspond au salaire brut avant déduction des cotisations sociales et avant versement des prestations sociales. Il ne comprend ni les primes ni les heures supplémentaires

Salaire brut

Le salaire brut correspond à l'intégralité des sommes perçues par le salarié au titre de son contrat de travail, avant toute déduction de cotisations obligatoires. Le salaire brut intègre les heures de travail effectives ainsi que les différentes primes ou bonus. Il prend également en compte les heures d'absence pour cause de maladies, de congés ou de jours fériés.

Cotisations URSSAF

La rémunération du travail salarié donne lieu au versement de cotisations et contributions venant couvrir divers risques.

• EP01 Assurance maladie, maternité, invalidité, décès

• EP02 contribution solidarité pour l’autonomie des personnes âgées et handicapées

• EP03 Accident du travail. Le taux est fixé en fonction du nombre de jours d’arrêt pour accident dans l’entreprise l’année précédente

• EP04 Allocations Familiales

• EP05 Assurance vieillesse plafonnée au plafond de la sécurité sociale

• EP06 Assurance vieillesse déplafonnée, applicable à la totalité du salaire

Cotisation FNAL

• EP07 Fonds National d'Aide au Logement (FNAL)

Réduction TEPA Fillon 2012

• EFE2 Réduction TEPA Fillon 2012 : elle est calculée en fonction de la rémunération brute mensuelle du salarié dans la limite de 1,6 SMIC.

retour haut de page

Cotisations chômage, retraite, prévoyance et formation

• EP12 Assedic. Cotisation assurance-chômage, qui sert à financer les prestations de chômage versées par le Pôle Emploi

• EP19 Fond de garantie de l'Association pour la Gestion du régime d'assurance des Salaires : il garantit le paiement des salaires en cas de redressement ou de liquidation judiciaire de l’entreprise

• EP20 Fédération d’institutions de retraite complémentaire, l'Arrco (Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés) gère le régime de retraite complémentaire de l’ensemble des salariés du secteur privé, cadres compris. L’assiette de cotisation est découpée en tranches de salaire en fonction du plafond de sécurité sociale. Les salaires au-delà de 3 fois ce plafond, cotisent pour l’Agirc (Association générale des institutions de retraite complémentaire des cadres)

• EPR1 AGFF (Association pour la Gestion du Fonds de Financement Agirc et Arrco) : Créée en 2001 par les partenaires sociaux, l’AGFF finance le surcoût de la retraite à 60 ans, des mesures en faveur des « carrières longues », des droits des participants handicapés avant 60 ans et la validation des périodes de garantie de ressources.

• E951 : prévoyance décès

• EP28 : La taxe d'apprentissage finance le développement des premières formations technologiques et professionnelles.

• EP29 La taxe de formation continue finance la formation continue de son personnel et des demandeurs d'emploi

retour haut de page

CSG déductible

• EP37 CSG déductible : La CSG (contribution sociale généralisée) n'est que partiellement déductible du revenu imposable. Elle participe au financement de la sécurité sociale.

Forfait social

• EWFS Forfait social : Les entreprises de plus de 10 salariés contribuent au financement de la sécurité sociale sur les éléments du salaire non soumis aux cotisations de sécurité sociale et à la CSG.

Total des retenues

Total des retenues : somme des différentes cotisations pour le salarié et pour l’employeur.

Net imposable

Net imposable : Salaire brut moins le total des retenues salariales.

CSG non déductible, CRDS

• CSG non déductible : La CSG (contribution sociale généralisée) n'est que partiellement déductible du revenu imposable. Elle participe au financement de la sécurité sociale.

• CRDS : La contribution pour le remboursement de la dette sociale a été créée afin de financer la caisse d'amortissement de la dette sociale (CADES)

Remboursement transport

Remboursement transport : Les salariés qui utilisent les transports en commun entre leur résidence et leur lieu de travail bénéficient d'une prise en charge de 50% de leur abonnement par leur employeur.

Net à payer

Net à payer : montant que recevra le salarié sur son compte bancaire.

retour haut de page

Les cumuls du bulletin de paie

Cumuls d'heures et de jours

• Heures période : nombre d’heures travaillées dans le mois

• Cumul heures : nombre d’heures travaillées depuis le 1er janvier de l’année en cours

• Cumul h.sup : nombre d’heure supplémentaires depuis le 1er janvier de l’année en cours

• Solde rep remp : nombre de jours de récupération cumulé par le salarié sur la période

• Solde rep récup : nombre de jours récupération pris par le salarié sur la période

Cumuls des salaires

• Cumul bases : somme des salaires de base depuis le 1er janvier de l’année en cours

• Cumul bruts : somme des salaires bruts depuis le 1er janvier de l’année en cours

• Cumul imposable : somme des salaires nets imposables depuis le 1er janvier de l’année en cours

• Cumul H Majorées : somme des heures supplémentaires majorées depuis le 1er janvier de l’année en cours

Cumuls des cotisations

• Total des cot patronales : somme de toutes les cotisations patronales

• Total des retenues : somme des cotisations patronales et salariales

• Coût global période : coût du salarié pour l’employeur

retour haut de page

Comment savoir si mon bulletin de paie est juste ?

Les différents taux varient en fonction des indicateurs fournis par l’administration française, des nouvelles lois et de l’évolution des 528 conventions collectives. Les experts de Rue de la Paye sont mobilisés pour vous garantir à tout moment une paie conforme aux règlementations en vigueur. Pour demander un devis d'externalisation de la paie, contactez-nous sur notre formulaire ou appelez le 01 44 06 07 97

Une question sur la paye ?
Demandez un devis !

Envoyez-nous un message : ON VOUS RAPPELLE ! >01 44 06 07 97

 

Le blog Rue de la Paye