Les enjeux de la DSN pour les TPE/PME en 2016

Les enjeux de la DSN pour les TPE/PME

En 2017, les échanges déclaratifs entre les entreprises et les organismes de protection sociale entreront dans une nouvelle ère avec la DSN. Pourtant, c’est dès maintenant qu’il se décide l’organisation et les moyens à ce changement d’envergure.

Pour les TPE/PME, qui d’ailleurs constituent la majorité du paysage économique français, le passage à la DSN représente à la foi une opportunité de gagner en productivité et un défi dans le contexte de la mondialisation et de l’évolution des technologies, qui ensemble créent un univers de flux auquel ils doivent s’adapter ou périr.

Pour entrer dans le concret de la mission DSN pour les TPE/PME, Rue de la Paye a analysé les enjeux majeurs auxquels ils commencent à se confronter.

Demander un devis

S’adapter et optimiser simultanément

La DSN repose sur un principe simple : le remplacement progressif de la plupart des déclarations sociales par la DSN mensuelle et, si nécessaire, évènementielle, vers un seul organisme. Elle entraine toutefois une évolution des systèmes d’information assez complexe, car toutes les données qui vont la constituer seront désormais issues de la paye – alors tout un arsenal des processus qui souffriront des adaptations pour servir à la DSN. Cette évolution impose à son tour des changements organisationnels, qui ne sont pas toujours facile à gérer pendant une étape d’adaptation sur une obligation légale, avec des échéances fixes par l’administration à respecter impérativement. Concomitamment, la DSN apporte une occasion unique d’identifier et mettre en pratique des opportunités d’optimisation à ne pas rater. Autant d’aspects essentiels à prendre en compte, à aligner à la stratégie globale de l’entreprise et à intégrer dans l’allocation des ressources.

Sécuriser la production de la DSN

Pour s’élever au niveau des exigences des cahiers techniques, les TPE/PME doivent anticiper les spécificités et les complexités de leur payes et de s’assurer de la fiabilité des données qui les constituent. Pour cela, une expertise fonctionnelle et opérationnelle sur l’ensemble du cycle de production de la paye est impérative, quoi qu’elle soit gérée en interne ou externalisée. Un audit sur la qualité des données, suivi par une analyse des facteurs potentiellement problématiques assurent une bonne mise en œuvre du processus de sécurisation préalable à la DSN.

Communiquer efficacement

Dernier point, mais pas le moindre : le passage à la DSN apporte un besoin accentué de communiquer efficacement sur les nouveaux processus auprès de l’ensemble des acteurs impactés, autant en interne qu’en externe de l’entreprise. La structure flexible et l’organisation transparent typique pour les TPE/PME ont toujours favorisé, au moins théoriquement, une communication libre et sans entraves entre les différents départements, niveaux de décision ou entre l’entreprise et ses collaborateurs. Cette caractéristique est d’autant plus mise en avant pendant la période de transition vers la DSN. Un bon flux de communication dans l’ensemble de l’univers d’une TPE/PME va contribuer à créer des synergies qui aideront surement à réduire le risque des erreurs et à transmettre de informations fiables et complètes.

PME, pour vous préparer efficacement à la DSN, inscrivez-vous à nos web-ateliers DSN